USA : Les Parcs de l`Ouest

Nous sommes en Aout 2017. Avec Jean, nous avons décidé de nous installer à Paris un moment pour travailler et se rapprocher de nos familles. Mais avant de poser mes valises dans la capitale vibrante française, il me faut faire un roadtrip dans l`Ouest des Etats-Unis pour mon nouveau travail chez Comptoir des Voyages. Eh oui j’ai plutôt de la chance, cette agence de voyage m`engage comme spécialiste Amérique du Nord et je vais devoir vendre beaucoup de voyage sur mesure dans les parcs de l`Ouest, c`est pourquoi il est important pour moi de bien connaitre cette zone géographique. Je n`y travaillerai finalement que 4 mois mais ce fut tres interessant.

Je ressors donc mon sac à dos, direction les USA pour 3 semaines. L`itinéraire sera idéal pour découvrir les plus beaux parcs nationaux et les 3 villes (San Francisco, Las Vegas et LA) . Je vous recommande cependant de faire ce parcours plutôt sur 4 semaines si vous préférez profiter un maximum des endroits.   

Tout commence à San Francisco, ville trépidante et berceau du mouvement Hippie. Il me faut 2 ou 3 jours pour flâner dans les différents quartiers de Haight-Ashbury, North Beach, Nob Hill, Chinatown, Castro, Mission District, et Fisherman Wharf. Pour avoir les meilleurs points de vue sur le pont de San Francisco et la ville, je vous recommande de louer un vélo sur Fisherman Wharf et traverser le pont en direction de Sausalito ou vous reprenez un bateau retour vers le wharf. Les loueurs vous proposent un tarif a la journée de 32$ ou de 8$/heure + 12,5$ pour le trajet en bateau de Sausalito. L`expérience est vraiment super et les paysages magnifiques. En prenant mon temps, j`ai mis 4h pour faire le tour.

Un autre point de vue sympa est de la Coit Tower. Pour y arriver, prenez les petites ruelles et escaliers de Filbert Street. Le temps d`attente pour prendre l`ascenseur qui mène en haut de la tour peut être long en fin de journée. Allez-y tôt !

Si vous y êtes en été, allez voir un film au cinéma en plein air dans le parc de Washington Square installé temporairement tous les samedis. Tous les locaux s`y retrouvent en famille ou entre amis. Super ambiance !

Ne manquez pas aussi le petit musée gratuit du Visitor Center sur Fisherman Wharf, très instructif et didactique sur l`évolution de la ville à travers les derniers siècles. De plus, vous pourrez y acheter votre America Beautiful Pass pour les parcs nationaux (80$ valable 1 an pour une voiture de 4 passagers, les enfants de moins de 16 ans sont admis gratuitement).

San Francisco est une ville qui se découvre à pied, en métro ou en Cablecar. Je vous conseille de louer votre voiture à la fin de votre séjour car le prix des parkings dans les hôtels ou dans la rue est de 50$ par jour.

Direction le parc de Yosemite … enfin la nature et les grands espaces ! Après 3h de route, je profite de l`après-midi pour faire la magnifique rando de Vernal Fall / Nevada Fall (3-4h le loop). Ensuite, je fais le tour des viewpoints pour terminer au plus beau pour le coucher du soleil : Glacier Point. 

Après une nuit au camping dans le parc, je me dirige vers Mammoth Lakes en empruntant la route panoramique du Tioga qui traverse le parc au Nord. J`en profite pour faire un stop a Boddie sur mon chemin, village fantôme de la ruée vers l`Or de l`Ouest.

Mammoth Lakes est une station de ski en hiver et havre de paix en été. Les nombreux campings autour des lacs et les forets font de ce lieu une étape idéale calme et fraiche avant d`entamer la Vallée de la Mort.

Il me faut 3h30n environ pour atteindre la Vallée de la Mort le lendemain. Nous sommes début septembre, il fait chaud, très chaud, 53 degrés à l`ombre … Je reste bien cloitrée dans ma voiture avec air conditionnée car il m`est impossible de rester plus de 10 min dehors.  Mais c`est pas grave, les paysages sur la route sont incroyables : on dirait que la roche est malaxée et peinte par la main de Dieu. Je logerai a l`extérieure de la Vallée, dans la ville la plus glauque qu`il soit: Beatty. Pas trop de choix car il fait trop chaud pour camper et les hôtels dans la vallée sont hors de prix.

Le lendemain, c`est le grand choc car je mettrai les pieds pour la première fois à Las Vegas !!!! Cette ville est évidemment complètement débile, temple de la consommation et de la fête, mais j`avoue avoir été très impressionnée.  C`est vraiment à voir une fois dans sa vie. Tous les meilleurs chefs et spectacles y sont réunis et ne parlons pas des magasins si vous êtes fan de shopping ! De véritables villes comme Paris, Venise ou Rome sont construites dans les hôtels ! Cet endroit est dingue ! Et ce qui est encore plus fou c`est que vous pouvez loger à l`Excalibur ou au Louxor, par exemple, à partir de 30 USD la chambre.

Me revoila repartie sur les routes des parcs, loin du tourbillon de la mégalomanie, vers Zion et Bryce Canyon.

Zion est très connu pour sa randonnée dans les Narrows. La promenade remonte la rivière et le canyon qui se rétrécit jusqu`à avoir de l`eau jusqu`à la taille. Comptez 3-4h pour faire l`aller-retour et prévoyez des chaussures d`eau et des bâtons.

Bryce, quant à lui, propose une randonnée plutôt atypique sur le Pekaboo Trail à travers des cheminées de fée formées dans la roche orange par la pluie et le gel. Vraiment très très beau !

J`emprunte ensuite la très belle Highway 12 vers Capitol Reef. Les paysages sont grandioses ! Le Fruita Campground situé dans le verger du parc est vrai havre de paix.

Je me dirige ensuite vers Moab dans l`Utah. Les parcs de Arches et Canyonland, qui sont situés juste à côté, sont incontournables pour les amateurs d`aventure et de paysages spectaculaires. Les formations rocheuses de Arches me faisaient beaucoup penser à Kuta Tjuta en Australie. Attention cependant, il y fait très chaud en été. Un réveil à 5h du matin est nécessaire pour pouvoir terminer les balades avant 10h du matin, début des grandes chaleurs. Cela m`a permis aussi d`admirer le superbe lever du soleil sur Delicate Arch.

Canyonlands se visite de plusieurs façons : en voiture par la route qui longe le sommet de la falaise et les différents points de vue, en VTT ou 4X4 dans le canyon (petite route en gravel), ou en rafting sur le Colorado. Pour le rafting, je conseillerai plutôt la demi-journée sur la partie Nord du Colorado, il y aura plus d`action.

Ne manquez pas, non plus, le plus beau point de vue situé juste avant l`entrée du parc Canyonlands : Dead Horse Point. Celui-ci est aussi beau que le Grand Canyon.

Si vous êtes fan de Western, je vous conseille un petit stop au Red Cliff Lodge, ranch mythique qui accueillis les tournages des plus grands films de John Wayne et autres westerns.

De Moab, il me faudra environs 4h de routes pour atteindre Monument Valley, avec un petit détour par la Vallée des Dieux près de Mexican Hat. J`ai été très déçue par Monument Valley, qui est envahi par les cars de touristes. La photo mythique est bien là mais les alentours ressemblent plus à Disneyland. Nous sommes en territoires Navajo, et ils comptent bien profiter de la popularité des films de John Ford pour tout monétiser. Ils ont raisons, mais ça gâche juste toute l`ambiance de légende.

Je campe sur le site même et passe une excellente soirée en compagnie de québécois ! Ils me manquaient déjà ces québécois 😉

Direction ensuite le Lac Powell et Antelope Canyon, ou je me poserai 2 jours. Les voyageurs sous-estiment souvent la longueur de la route et la fatigue en découlant. Il faut absolument passer au moins 2 jours dans les plus grandes étapes. Le Lake Powell fut une étape très reposante. Antelope Canyon situé à 10 minutes de Page est du même acabit que Monument Valley. La photo mythique est présente oui mais j`ai jonglé pour n`avoir personne dessus car nous sommes des centaines dans ce minuscules canyon. Pour cela, je vous recommande de visiter le Lower Antelope Canyon plutôt que le Higher Antelope Canyon, car les groupes de visites sont moins nombreux.

Ma dernière étape avant la grande ville de Los Angeles ne sera pas des moindres :  le Grand Canyon.  Majestueux et imposant, cette énorme faille se visite soit par le nord via North Rim soit par le sud via Tusayan ( 90% des visiteurs).  Le parc est super bien aménagé pour accueillir ses 4 millions de visiteurs par an. Il possède de grands parkings à l`entrée et un réseau de bus efficace pour nous transporter vers tous les points de vue le long de la faille, évitant les embouteillages et le bruit sur les sites. Grand Canyon Village est rempli de gros hôtels mais je préfère comme d`habitude les petits camping « first come first serve » comme celui de Desert View. Même en haute saison, j`ai trouvé facilement de la place en début d`après-midi.

Vous pouvez vous promenez le long de la faille vers « the pelgrim nest ». J`ai bien pris mon temps a chaque point de vue pour contempler cette immensité. Un bus longe la promenade, il est donc facile de prendre le bus au retour. Personnellement, le plus beau viewpoint est Yaki Point. Vous pouvez vous éloigner un peu de la foule et vous retrouver seule assise au bord du canyon. Sensations garanties. Pour les plus sportifs, vous pouvez vous aventurer au fond du canyon via l`Angel Trail qui descend à pic. Mais attention au retour, la pente est raide !

Après une nuit étape à Las Vegas, je me dirige vers Los Angeles pour y passer les 2 derniers jours. Cette ville est évidement énorme et non stop congestionnée par un traffic dense. Seules 2 lignes de metro desservent la ville !

Il est très agréable de se balader entre le Pier de Santa Monica et Venice Beach. La plage est magnifique, le bord de mer est bien aménagé et le soir beaucoup de monde vient ici se défouler en faisant du sport, de la danse ou bien même des acrobaties. Je n`ai pas trouvé Hollywood très intéressant sauf pour aller voir le point de vue dans les collines. A savoir aussi que tous les parkings sont payants et chers, prévoyez au moins 50$ par jour pour vous parquer.

Il y a beaucoup de très chouettes parc a thème a Los Angeles comme Disney World, Universal Studio, Harry Potter ou Warner Studio. N`étant pas en famille, je décide de visiter les Warner Studio car la visite ne dure que 3h et non toute la journée. La visite de vrais studios d`enregistrements de séries et de films fut une première pour moi et j`ai beaucoup apprécié.

La fin de ce voyage est proche, je passe une dernière fois au IN&OUT (ils font les meilleurs burgers !) avant de m`envoler vers Paris pour commencer une nouvelle année citadine et surtout retrouver Jean. J`ai beaucoup aimé revoyager seule et tout decider toute seule ;) mais j`avoue qu`il m` a manqué et qu`il fait partie de moi maintemant!

 

USA: Yellowstone et Grand Teton

Après 2 jours de route et un petit arrêt à Seattle, nous voici arrivés dans le parc mythique du Yellowstone, à savoir le plus ancien parc au monde (rien que ça !). Avec ses canyons, ses lacs multicolores, ses animaux sauvages, ses geysers et chutes d`eau, nous avons été éblouis par tant de beauté. Mais c`est aussi une véritable bombe à retardement car il repose sur un énorme volcan qui est supposé exploser dans des milliers d`années…on espère !

Nous avons commencé par le nord du Parc et les Mammoth Hotsprings. Apparemment, les sources d`eau chaude se sont taries depuis une vingtaine d`année. C`était beaucoup plus coloré avant. Mais je vous rassure, cela vaut toujours le détour. Nous sommes ensuite descendus vers la plaine géothermique de Norris, puis vers le Grand Prismatic Lake et le Old faithfull Geyser. Il y a aussi beaucoup de bassins de geysers sur la route à ne pas manquer.

Je vous conseille de vérifier les horaires des éruptions des geysers auprès des rangers du parc a l`avance. Certains explosent une fois toutes les 2 heures, d`autres une fois par semaine. Cela vaut le coup de voir ça !

Nous avons ensuite roulé vers le Tetons National Park et ses montagnes, au sud du Yellowstone. Nous avons juste eu le temps de faire la rando vers Inspiration Point à Jenny Lake avant que le mauvais temps montre le bout de son nez. Nous avons trouvé refuge à Jackson Hole, très sympathique petite ville avec une atmosphère cowboy. Si vous avez la chance d`y rester une nuit (les hébergements y sont hors de prix), ne manquez pas d`aller boire un verre dans un bar cowboy. Ambiance garantie !

Comme d`habitude, nous campons. Comme nous ne réservons rien a l`avance, nous ne trouvons pas de place dans les campings du parc, tous déjà complets tôt le matin. Nous trouvons cependant un free camp juste à côté de l`entrée du Yellowstone au bord d`une rivière. L`endroit a beau être infesté de moustiques, c`est là que nous ferons notre meilleure rencontre aux Etats-Unis : la famille de Alto de Alabama. Les soirées autour du feu avec cette famille ultra chaleureuse d`agriculteurs républicains débattant de la question Trump et de la possession d`armes avec Dimitri, un jeune voyageur russe campant au même endroit, resteront gravées. On a beau ne pas avoir les mêmes points de vue politiques, nous avons adorer passer ces soirées avec eux.

Nous remontons ensuite via la route Est du parc vers le Canyon de Yellowstone et sa gigantesque chute. Le paysage est impressionnant. Mais l`endroit le plus magique du parc est la Lamar Valley. Vous devez la découvrir tôt le matin pour avoir plus de chance d`apercevoir tous les animaux : troupeaux de bisons, antilopes, ours et les loups ! N`hésitez pas à demander aux photographes amateurs postés le long de la route avec leur longue-vue pro qui ont repéré la meute à coup sûr.

Après cette magnifique matinée passée à observer les animaux, nous nous dirigeons vers Cody, ancien bastion de Buffalo Bill situé à l`Est du parc. Cette petite ville est réputée pour son rodéo journalier, d`où sa désignation de capitale du rodéo. Nous avons de la chance car, en plus du rodéo, le Pow Wow annuel de la région y prend place. Il s`agit d`un concours de danse entre tribus des premières nations indiennes. Les jeunes comme les vieux s`affrontent parés de leurs plus beaux costumes traditionnels. Nous sommes enchantés de pouvoir assister à cette manifestation assez unique.

Direction ensuite Chicago. Un petit stop d`une nuit s`y impose pour manger une fameuse Deep Dish Pizza et une promenade dans la ville. Nous resterons bien plus longtemps, mais il nous reste 1 semaine pour vendre la voiture et dire au revoir à nos amis québécois. Comme d`habitude, on fait tout en dernière minute mais on y est arrivé 😉. Ma petite nièce est sensée montrer le bout de son nez pour la première fois dans ce monde tellement large à explorer. Je me dois d`aller à sa rencontre…retour donc en Belgique avec des valises remplies de sirop d`érable.

Canada: Vancouver Island

Vancouver Island fut notre point fort de ce voyage au Canada. Ne passez pas à côté de ce petit paradis humide si vous vous rendez sur la côte ouest. Son ambiance un peu mystique avec ses forets humides et ses paysages à la « sauvez Willy » vous fera tomber sous le charme. La nature prend une place énorme ici et on s`y sent en harmonie !

Nous arrivons en ferry à Nanaimo, où nous camperons pour la nuit. Nous nous dirigerons directement vers Tofino le lendemain. Nous en avons beaucoup entendu parlé. Ce spot de surf réputé est situé sur la côte ouest de l`ile près du Pacific Rim National Parc et à l`une des extrémités du célèbre West Coast Trail, l`un des plus beau trail au monde. Les paysages et ses grandes plages sauvages y sont splendides. La ville est très courue des canadiens et ça s`en ressent, les campings sont presque complets en ce mois de juin et très chers (minimum 40$ l`emplacement).

Il s`agit d`un excellent endroit pour observer l`ours noir en kayak dans la baie du Clayoquot Sound. Vous pouvez aussi y observer les baleines et les orques. Mais ces derniers sont plus difficiles à voir qu`à Victoria (observation en bateau) ou Telegraph Cove (observation en Kayak).  Nous nous faisons plaisir et réservons un tour en hydravion. La vue sur le fjord et les petites iles autours est incroyable et nous volons même au-dessus d`une famille de baleine. Le pilote nous montre une ile au large, couverte de phoque et plus loin des cabanes de pécheurs perdues sur des ilots.  L`expérience n`est pas donnée (220$ pour 20 min à deux) mais à ne pas manquer.

La bourgade de Ucluelet juste à côté en vaut aussi le détour avec ses superbes randonnées le long de la côte.

Nous irons ensuite vers Victoria, en traversant le Mc Millan Provincial Parc pour admirer les cèdres géants dont certains dépassent les 50m de haut et 9m de circonférence. Ces arbres ont plus de 800 ans, imaginez donc l`ambiance dans cette foret datant de notre Moyen Age.

Victoria est une grande ville très agréable. Nous flânerons le long du port jusqu`au Fisherman Wharf où nous dégusterons notre premier crabe Dungeness. Il faut savoir que les saumons et les crabes ne sont pas les mêmes que sur la côte est ou chez nous. Le saumon ici s`appelle le « Sockeye » ou « saumon rouge ». Il est beaucoup moins gras et son gout se rapproche plus de la truite.  Le crabe, lui, s`appelle « crabe Dungeness » et est plus charnu. Personnellement nous préférons notre saumon et nos tourteaux, ils ont plus de gout !

Nous décidons, un peu malgré nous car nous n`aimons pas les tours, de faire une croisière pour voir les orques et les baleines. Nous partons avec Orca Spirit pour 89$ par personne. On nous garantit ou presque l`observation des cétacés car nous sommes en plein dans la saison (de juin à début octobre). Mais nous serons un peu déçus car nous ne verrons aucun orque. Pas de chance pour nous ! Heureusement quelques baleines animeront notre matinée ainsi que la superbe vue sur la péninsule Olympique et le Mont Baker de l`état de Washington.

Nous longerons ensuite la côte ouest pour rejoindre Port Renfrew. Il s`agit de l`autre extrémité du « West Coast Trail ». Nous adorons randonner mais il faut réserver des mois à l`avance pour parcourir ce magnifique parcours. Cependant, il existe une alternative : le « Juan De Fuca Trail ». Plus facilement accessible grâce à ses parkings le long du chemin et son système de navette. Nous pourrons nous balader facilement sur les superbes plages comme « Mystic Beach ».

Après un arrêt à Sooke pour une nuit, nous embarquons de nouveau sur le ferry en direction de Vancouver. Nous voilà de retour dans une grande ville et nous nous rendons rapidement compte que tout est beaucoup plus cher ici. Le logement le meilleur marché que nous trouvons est en auberge de jeunesse à Jericho Beach pour près de 40$ par personne dans un dortoir de 10. Nous n`y resterons pas longtemps, AirBnb nous revient au même prix sans les désagréments des anglais bruyants et bourrés. 

Nous nous promènerons sur Granville Island Public Market, puis dans chinatown, Gastown, le parc Stanley et irons manger dans un restaurant japonais réputé de Yaletown. La communauté asiatique est très importante ici, autant profiter de la bonne nourriture japonaise ! Chose assez perturbante de cette ville, tous les quartiers sont assez riches mais quand vous passez de l`autre côté de Main Street près de Gastown, vous atterrissez directement dans un quartier avec beaucoup de drogués et SDF. La différence est assez choquante. Ne vous perdez pas en vous baladant dans la ville !

Il nous reste 2 semaines pour rentrer à Montréal et vendre la voiture. Nous devons rentrer en Belgique pour la naissance de ma nièce et nous décidons de rester en Europe pour la suite. Jean n`a malheureusement toujours pas reçu son visa de travail pour le Canada. Nous voulons passer par les Etats Unis et le célèbre parc du Yellowstone. Beaucoup de route nous attend mais cela ne nous fait pas peur !

Canada: Les Rockies

Nous entrons dans les rocheuses via Calgary au sud. Notre premier arrêt se fait à Canmore, petite ville juste à côté de Banff que des locaux nous ont recommandés. En effet, Banff a la réputation d`être très chère et d`avoir un très haut taux d`occupation. En été, un lit dans un dortoir vous coutera 60CAD et vous devrez réserver bien à l`avance, ne parlons pas des hôtels !  Canmore offre une alternative plutôt sympathique et les randonnées y sont tout aussi belles. Les campings ne sont pas encore plein en cette saison (fin mai), donc pas besoin de réserver à l`avance comme tout le monde nous disait sur la route. Pour ceux qui comptent y aller en haute saison, il existe 2 campings dans le parc national qui sont toujours « first come, first serve » (pas besoin de réserver sur le site internet à l`avance) : Castle Mountain et Two Jacks. Mais il faut y aller dès le matin si vous voulez une place garantie. Bref, nous avons fait 3 belles randonnées dans les environs : Lady Mc Donald Peak, Inkpots trail et Lake Minnewanka. Toutes les 3 magnifiques ! Fin mai, il y a encore beaucoup de neige donc la plupart des trails sont fermés mais à partir de mi-juin il y a tellement de possibilités qu`il faudrait au moins 1 mois pour tous les faire.

Quand je dis qu`il y a encore de la neige, je ne rigole pas, on a eu 4 cm un 15 mai ! Et malheureusement pour nous les lacs comme le lac Louise, le lac Peyto, le lac Moraine et les autres étaient encore gelés. On ne s`y attendait pas mi-mai, on pensait vraiment voir les paysages des cartes postales. Mais bon, c`était quand-même époustouflant et c`est plus la foule de touristes chinois qui a gâchée la beauté du moment que le gel. On ne s`attendait pas non plus à voir autant de monde sur les points de vue. Les magnifiques photos que vous voyez sont un leur car on fait la queue pour avoir le meilleur spot pour prendre sa photo. Les seuls endroits plus tranquilles sont les balades plus difficiles et plus longues.

Nous empruntons la fameuse « Icefield Parkway » jusque Jasper. Reconnue comme étant une des plus belles routes du monde, nous en prenons évidemment plein la vue. La route sinuant à travers les montagnes et glaciers est à couper le souffle. Il y a beaucoup de petites promenades pour voir des chutes ou des points de vue. Le plus impressionnant reste le glacier de l`Athabasca. Il est même possible de marcher dessus avec un tour. Comptez 2 jours pour voir le principal de la Parkway.

Jasper est très différente de Banff, l`ambiance y est beaucoup plus cool et décontractée. Pas de problème de logement en camping, il y a de la place. En plus, il fait plus chaud et on a aperçu beaucoup d`animaux. Pas très loin, le lac Maligne mérite du temps à consacrer.

Nous reprenons la Parkway dans l`autre sens pour nous rendre à Yoho National Park et son fameux Lac Emeraude (pas gelé lui). Nous craquerons et louerons un canoé là-bas. 60CAD pour 1 heure, c`est un peu de l`abus, mais on en avait vraiment envie. Petit conseil d`une locale si vous voulez faire du canoé et que vous n`en possédez pas : MEC dans les grandes villes en loue pour 50 CAD par jour.

Nous n`avons pas le temps de voir plus de parcs comme les Kootenay, Waterton et Nelson qui sont apparemment très beaux et moins touristiques. Tellement d`endroits magnifiques nous attendent encore et le temps nous est un peu compté. Nous nous dirigeons vers Revelstoke puis Kamploops pour revoir un vieux copain voyageur rencontré en Australie : Robert. Il nous accueillera pour une nuit puis direction Whistler ou nous ne nous arrêterons pas car beaucoup trop de touristes et puis la plupart des trails sont encore fermes à cause de la neige. Nous nous perdrons à Squamish ou nous logerons dans une foret enchantée, premier contact avec la rain forest de la côte ouest. Nous embarquons sur le ferry pour Vancouver Island

La Transcanadienne d'Est en Ouest

Nous voici sur LA route qui traverse le Canada d'Est en Ouest : la Transcanada Highway. Le chemin risque d`être long car nous devons parcourir près de 4000 km de Québec jusque Calgary !

Notre première étape à Ottawa sera mouillée. Ce n`est que le début des inondations au Québec, mais Ottawa est déjà sous eaux. La ville est très petite et assez calme. On fait vite le tour du parlement et du marcher puis direction TorontoNayiri, une amie rencontrée en Australie, nous accueille chaleureusement. C`est le contraire d`Ottawa, la ville est immense et très multiculturelle. Entertainment District et sa CN Tower, Queen Street et ses petites ruelles de street art, Chinatown, le quartier de la Distillerie et enfin Kensington Market sont tous des endroits parfaits pour flâner. Le jour d`après, Nayiri nous emmène dans son village d`enfance à Midland, au bord du lac Huron. Son père nous fera une visite mémorable des nouveaux lotissements du coin (private joke).

Nous en profiterons pour faire un saut vers les chutes du Niagara qui ne sont pas très loin. J`avais peur d`être déçue par les hordes de touristes et tous les buildings construits tout autours, mais le spectacle est vraiment magnifique et surpasse tout ça.  Ils ont creusé un tunnel pour pouvoir observer les chutes de derrière, et ça vaut vraiment le coup ! Par la même occasion, nous ferons un petit tour dans les vignobles de la région pour faire notre recharge en vin 😉 (je conseille Caroline Winery, un très bon rapport qualité-prix).

Nous irons vers l`ouest via Bruce Peninsula, notre premier parc national. Cette année tous les parcs nationaux sont gratuits pour les 250 ans du Canada et ça tombe bien car ça nous fait économiser un paquet d`argent car l`entrée des parcs est normalement entre 20 et 30 dollars. Les cotes de la péninsule sont splendides et l`eau est bleue cristalline comme dans le Pacifique. Nous campons pour la première fois, nous attendions ça avec impatience ! Il fait frais mais nous dormons bien au chaud dans la voiture. Nous nous rendons vite compte aussi que dans la nature, ce sont les écureuils qui dominent. On en verra tellement le long du chemin…

Nous prendrons ensuite le ferry vers Manitoulin Island, puis nous nous dirigerons vers Sault Saint Marie et le Lac Supérieur. Nous verrons notre premier ours à l`entrée du parc provincial du Lac Supérieur. Nous comptons camper au bord du lac le soir même et nous réalisons alors qu`on devra adapter notre manière de camper si on ne veut pas faire une mauvaise rencontre pendant la nuit. En fait, il suffit de simplement mettre toute la nourriture et déchets dans un sac plastique que nous accrocherons en haut d`un arbre et loin de la tente. Nous sommes encore tôt dans la saison des parcs qui ouvrent pour la plupart mi-mai. Les campings sont encore fermés mais nous pouvons faire du backcountry camping, c`est à dire planter sa tente ou l`on veut dans le parc mais sans facilites. C`est pas beau ça ! Nous trouvons un spot parfait à l`abris du vent et sur la plage.

Nous passerons ensuite une nuit au Pukaskwa National Parc juste avant la pluie. D`énormes troncs d`arbres jonchent les plages du parc, c`est très étonnant ! Nous arriverons à Thunder Bay sous l`orage (oui faut le faire !). Généralement nous campons (il y a des campings gratuits ou payant tout le long de la route) mais toutes les 4 nuits environ ou quand la météo n`est pas avantageuse, on s`autorise un petit Air Bnb dans les villes pour recharger un peu les batteries. Pour 50 dollars (moins cher qu`un motel), nous logeons dans des quartiers dignes de Wisteria Lane. Ces maisons sont très confortables, meme si on trouve qu`il n`y a pas d’âme dans ces quartiers ou toutes les maisons se ressemblent.

Ca y est, la partie ennuyante de la route commence! Traverser le nord de l`Ontario, les plaines du Manitoba et du Saskatchewan, c`est long à mourir ! Nous faisons quand-même un stop au Mont Riding national parc au Manitoba. Mais même là les hiking trail sont ennuyeux au possible. Nous ferons la plus longue marche de notre vie : 25km dans une forêt de sapins et de bouleaux avec le même paysage. Heureusement quelques barrages de castors effondrés et la rencontre avec des biches et un hibou nous feront vibrer un peu. Ah oui et ils ont des bisons dans le parc, ce qui en vaut le detour!  Mais nous ne serons pas seul durant cette « traversée du désert », nous retrouvons un couple de belge (Fanny et JC) que j`avais rencontré à Québec et qui voyage comme nous vers l`Ouest. Contrairement à l`Australie, on ne rencontre pas beaucoup de backpackers sur la route. Eux continueront vers le parc national des Prairies que nous décidons de laisser de côté par manque de temps (et par peur d`ennuis ahah !) et nous traçons vers l`Alberta.

Notre dernier arrêt avant Calgary et les montagnes sera le Dinosaure Trail Provincial Parc et le fameux musée Tyrrell de paléontologie. A savoir que dans cette région de l`Alberta au paysages un peu lunaire qui s`appelle les Badlands, les scientifiques ont retrouvé des milliers de fossiles et squelettes entiers de dinosaures. Un vrai retour à l`air du Mésozoïque !

On aperçoit les montagnes au loin… après finalement 5600km on arrive à Calgary !

Canada: Quebec au temps des sucres

Mon retour en Belgique pour les fêtes et à l`hiver a été très difficile. N`ayant plus vécu d`hivers depuis 4 ans, passer de 35 C (à Perth) à 0 C fut un vrai défi ! Mais ce ne fut qu`une étape car je me prépare pour les -20 C du Canada en février ! Et oui j`ai mon pvt pour le Canada (le dernier pvt auquel j`ai droit ☹) et je compte bien en profiter pour voyager sur le continent nord-américain !

Mais par où commencer ? J`hésite beaucoup entre Vancouver, Toronto, Montréal et Québec, mais c`est Québec qui m`attire le plus. Je préfère les petites villes et j`ai envie d`apprendre un tas de choses de la culture québécoise. Je ne sais pas si c`était le meilleur choix car finalement la ville est morte en hiver. J`aurai peut-être préféré Montréal où l`ambiance est vraiment top, la météo plus clémente et la ville pas si grande que ça.  Mais bon me voilà arrivée à Québec et je décide de faire du woofing (travail en échange de logement et nourriture) jusqu`à l`arrivée de Jean qui me rejoint dans 1 mois et demi. Malheureusement il n`a pas eu son pvt, je voyagerai donc plus que je ne travaillerai (mince alors 😉). Le woofing me permet au moins de ne pas (trop) dépenser.

Je poserai mes valises pour 1 mois à l`Auberge Amerik et y fais la rencontre du Lord Nico, le maitre du château ! A ma grande surprise, Nico est belge et un personnage haut en couleur. Je n`ai jamais eu d`accueil aussi génial durant mes voyages. Nico a craqué pour Québec il y a 4 ans et n`en n`est plus reparti. J`y fais aussi la rencontre de plusieurs voyageuses belges, françaises et allemandes qui travaillent là. J`y ai passé un excellent moment et j`en ai profité pour faire les activités hivernales qu`offrent le Canada comme les chiens de traineaux, les rando en raquettes et la visite de l`hôtel de glace.

Bon, ce n`est pas là que j` ai appris beaucoup de la culture québécoise ! Heureusement, mon amie Sindy de Trois-Rivières, que j`avais rencontrée en Nouvelle Zélande, m`invite chez elle et me fait découvrir pas mal de places près de chez elle. Elle m`a emmené à St Elie de Caxton, son village d`enfance, au parc de la Mauricie, à Shawinigan et son célèbre « trou du diable ». J`ai complètement capoté, j`ai adoré !

Je commence tout doucement à comprendre le vocabulaire québécois. Certains mots ou expressions me font bien rire. En voici quelques-unes : Au Mc Do, tu commandes un Joyeux Festin et non un Happy Meal. Le soir, tu chauffes ton char dans la noirceur (tu conduis ta voiture dans le noir). Les chaudrons sont des casseroles et les chaudières des seaux. Les roulottes à patates sont l`équivalent de nos baraques à frites…

Et il faut que je m`entraine car j`ai trouvé un job en woofing dans une érablière à l`ancienne pour la saison des sucres et il n`y aura pas plus québécois local que là où je vais. Pour information, la « saison des sucres » ou « temps des sucres » est la période durant laquelle l`eau des érables coulent et le sirop d`érable est produit dans les « cabanes à sucres ». Cela dure de fin mars à fin avril, c`est le pré-printemps comme ils disent ici, la saison quand la neige fond. C`est une période très spéciale pour les québécois car c`est le moment où l`on se retrouve en famille dans une cabane à sucre d`un ami ou d`un membre de la famille pour aider à faire du sirop et surtout festoyer avec les produits de l`érable.

Dans les érablières modernes, les érables sont généralement entaillés et reliés avec des tubes en plastique qui amènent l`eau d`érable dans la cabane à sucre pour en faire du sirop. Mais il existe encore un tout petit nombre d`érablières qui fonctionnent à l`ancienne avec des chaudières (seaux) accrochées à chaque entaille des arbres. Le travail est donc plus fastidieux car il faut aller récolter chaque seau rempli d`eau d`érable pour les déverser dans de grandes bassines qui acheminent cette eau vers la cabane à sucre. Le grand avantage de cette technique à l`ancienne c`est le gout ! Le sirop produit dans les érablières modernes a un petit gout de plastique à cause des tubes, contrairement aux érablières a l`ancienne.

Je suis donc accueillie chez les Huot à Château Richer qui possèdent 1800 érables entaillés. Adrien, le père de famille, est une véritable caricature du vieux bucheron québécois et Jacinthe, la mère de famille, une force de la nature dont sa générosité n`a d`égale que son franc parler quebecois. Jean m`y rejoint et notre travail consistera à aller courir les érables en raquette pour récolter l`eau d`érable, aider à chauffer le grand four pour la cuisson du sirop, faire des petits cornets en sucre (friandise très appréciée des québécois), puis à la fin de la saison détailler (retirer tout le matériel et nettoyer l`érablière). Ce fut sportif mais ne vous emballez pas j`ai quand-même un peu grossi car J`ADORE ce sirop d`érable qui n`a rien à voir avec ce que l`on peut trouver en Europe.

Nous sommes début mai, il y a encore un peu de neige ici (euh oui l`hiver est treeees long), c`est la fin de la saison et nous nous préparons à partir pour une nouvelle aventure : traverser le Canada d`Est en Ouest via la Transcanadienne. J`ai acheté une Dodge Caravan d`occasion que l`on a baptisé « Jo » (car c`était un ancien taxi 😉) et nous l`avons aménagé pour dormir dedans.  A nous l`Ouest ! Nous espérons revenir au Québec quand la météo sera meilleure.