Japon: bienvenue dans un autre monde

Après un mois passé avec ma famille et mes amis et surtout après le mariage de ma soeur qui était chargé d`émotions, dure dure de repartir sur les routes. Enfin pas si dure que ça d`un côté car c`est ma passion, mes pieds commençaient a chattouiller et j`avoue m`être un peu embêtée en Belgique à certains moments ;) !

Je vous promets des images paradisiaques pour la suite de mon périple mais avant ca, petit stop de 10 jours au Japon. Mon billet d`avion passe par là, et comme j`étais fan de Dragon Ball Z et de Sailor Moon quand j`étais petite, je décide d`aller les rencontrer. Non je rigole, les mangas et les jeux vidéos sont la dernière raison pour laquelle je viens visiter ce pays. Mais j`avoue que quand j`ai débarqué à Akihabara, le quartier de l`électronique et des mangas dans le centre de Tokyo, je pensais vraiment être dans un dessin animé. Ils sont fous ces japonais ! Et je vais vous prouvez qu`ils sont dans une bulle ici, dans un autre monde, leur monde : le Japon !

Tout d`abord, pas beaucoup parlent l`anglais, on a l`impression qu`ils en ont pas besoin, leur culture leur suffit, ils s`en foutent du reste du monde. Je ne leur en veux pas, leur culture est assez exceptionnelle. En plus ils sont hyper timides, et ça n`arrange rien à la communication.   

Ils sont ultra respectueux et courtois. Ils s`excusent pour tout, du passant qui te frôle légèrement au policier qui te demande très très gentiment de passer de l`autre côté de la route à cause des travaux.

Moi qui ai voyagé en Asie pendant près d`un an, quelle surprise quand je débarque dans la rue de ma guesthouse dans le centre de Tokyo et qu`il fait CALME ! Je ne m`attendais pas à ça en arrivant dans une mégalopole asiatique de 37 millions d`habitants. Ils sont tous en vélo, la plupart des voitures sont électriques et ils ont un système de transport impressionnant par son efficacité. J`avoue que pour être eco-friendly, ils ont tout compris.

Par contre, je trouve l`ambiance un peu froide, tout est trop parfait, tout propre partout, les gens ne sourient pas et sont tous robotisés pour aller travailler. Le travail c`est leur vie ici ! C`est sure, je ne vis pas dans le même monde qu`eux ;) Et même si l`idée m`aurait effleurée de venir vivre ici, cela n`aurait pas été possible car ils n`ont pas ma taille en magasin. Les tailles allant de XXXS (oui ça existe ici) à M (et encore c`est rare). Ben oui je fais du L ! Et je ne parle pas des pointures des chaussures !

Je reste dans les clichés avec ma vision très occidentale je sais. Mais ce paradoxe entre d`un côté, la tradition et leur ferveur populaire bouddhique ou shintoïste et de l`autre, les enseignes fluorescentes illuminant la nuit tokyoïte, me perturbe. Apparemment tout se rejoint et se mêle, une histoire de yin et de yang

Bref je pense que plusieurs vies ne suffiraient pas pour décrypter le Japon, donc mes 10 jours….

Ce que je retiens de mon séjour à Tokyo c`est ; la visite du quartier de Shibuya ou les ados au style des personnages de mangas font leur shopping, les sushi train restaurant (j`en ai bouffé du sushi !), les parcs au milieu des énormes building, le karaoké japonais (j`adore chanter en fait), le maidenbar (c`était vraiment ridicule et cher), le quartier d`Akihabara et ses enseignes lumineuses à te rendre aveugle, la cérémonie d`un mariage japonais au temple Meji Jingu (on aurait dit un enterrement plutôt) et évidement le magnifique Mont Fuji lors du festival des fleurs (bon je ne raconte pas ma galère dans les embouteillages pour arriver jusque-là).

J`ai fait de chouettes rencontres à Tokyo, 2 roumaines ultra sympa et qui parlaient un peu japonais. Très pratique! A Kyoto, j`étais la plupart du temps toute seule. Je sais, j`aime voyager toute seule, mais c`est pour rencontrer des gens, pas pour faire l`asociale ! Enfin si j`ai passé une chouette soirée avec un israélien et un couple d`autrichien mais c`était trop court à chaque fois !

Kyoto c`est plus petit, plus authentique, avec des temples grandioses un peu partout. Je ne me suis pas embêtée malgré ma solitude et j`ai bien dû marcher une dizaine de km par jours pour tout découvrir. Les photos parleront par elles-mêmes. Le film « mémoires d`une geisha » vous donnera aussi quelques idées de la ville à l`époque.

Demain je m`envole pour ma prochaine destination et pas des moindres car je vous emmène au paradis : la Nouvelle Calédonie !