Australie : Down the West Coast

Ca y est! Je suis enfin équipée parfaitement (d`un 4X4 et d`un petit copain pilote) pour faire la côte ouest de l`Australie. Aucune idée en combien de temps je descendrai jusque Perth mais je me laisse porter par nos aventures et nos rencontres !

Nous partons de Katherine pour Kununura. Sur la route les premiers paysages de baobab apparaissent et nous faisons la rencontre de Jesus. Il nous guidera le long du chemin, nous apaisera en moment de grande tension et nous aidera lors des moments difficiles. Jesus existe vraiment, vient de Barcelone et voyage comme nous le long de la West Coast avec son 4X4 (je ne rigole pas, Jesus est un nom assez commun en Espagne apparemment). Il nous accompagnera pour un bout de route.

Nous faisons notre premier arrêt au Lake Argyle. Il s`agit d`un immense lac artificiel créé dans le but d`alimenter en eau les cultures de la région. La vue de la piscine a débordement du camping n`est pas mal du tout surtout pour le coucher du soleil !

Un peu plus loin, à l`entrée de la ville de Kununura, nous nous arrêtons à Kangourou Heaven, un refuge pour animaux blessés qui accueille principalement des Kangourous fauchés par des voitures mais il y a aussi des wallabys, des euros, des lapins, des kookaburas, des faucons, des aigles, des perruches, des cacatoès, des faisans, … Un vrai moment de douceur à câliner les bébés kangourous ! Ils cherchent en permanence des volontaires pour les aider à s`occuper des animaux. Nous sommes bien tentés de rester plusieurs semaines mais nous décidons de continuer notre roadtrip car ce n`est que le début et nous avons encore tellement de route.

Nous ne nous attardons pas à Kununura, il n`y a pas grand-chose à faire et il fait tellement chaud ! 37 degrés est notre quotidien. Direction Bungle Bungles qui marque le début d`une longue série de visite de gorges. Car visiter une gorge en Australie c`est comme visiter les temples en Asie, c`est à la pelle ! C`est très beau ! Les gorges ici sont tellement étroites et la forme ronde des rochers est très particulière. Encore une fois, on se croirait dans le décor d`un film d`Indiana Jones.

Nous entamons ensuite la Gibbs River Road, route mythique pour les Australiens et les backpackers car très mauvaise et a l`origine de nombreuses casses sur les voitures. Nous avons cependant de la chance car elle a été grattée 2 semaines plus tôt. Les ondulations de la route ne sont pas très marquées mais nous nous faisons surprendre par les cailloux pointus qui arriveront à crever un de nos pneus. Nous décidons de tenter l`aventure jusqu`au Mitchell Falls. La route pour y arriver est la pire, pas beaucoup n`ose s`y rendre. Nous allons souffrir car c`est effectivement abominable. Les ondulations sont permanentes et énormes. J`ai tremblé tout le trajet (on a mis 4h pour faire les 80 derniers km). Mais cela en valait le coup car les chutes sont époustouflantes ! Nous y passons une demi-journée sous 40 degrés quand un orage éclate et déverse des trombes d`eau sur le trajet du retour. Le chemin de l`enfer devient une rivière, il ne manquait plus que ça ! Nous avons droit à notre petit moment comique quand-même durant le trajet car la voiture passe le cap des 333 333 km. Ouhouh ! Nous continuons la Gibbs pour découvrir d`autres chutes et gorges spectaculaires et rencontrons d`autres voyageurs comme nous avec qui nous tisserons des liens. Après Emma Gorge, Manning Gorge et Bell Gorge, nous arrivons à Wyndjana Gorge, clou du spectacle. Au coucher du soleil, des milliers de chauve-souris s`envolent du fond de la gorge pour aller se nourrir. Seulement, les crocos le savent et attendent gueules ouvertes que les chauve-souris viennent boire dans la rivière pour les croquer. Quand je parle de spectacle !

Après une semaine sur la Gibbs, la route redevient bitume et nous emmène a Broome. Nous nous reposons quelques jours et admirons nos premiers coucher de soleil sur les plages immenses de la côte ouest. La plupart des plages sont accessibles en 4X4, on y roule comme sur une autoroute même parfois. Mais attention à l`ensablement ! Pour ça je suis fière de dire qu`on ne s`ait pas ensablé une seule fois ! Bon ok on n’a pas fait trop les foufous non plus. Je dois vous l`avouer ; je suis en fait une vraie couillonne en 4X4 et laisse Jean conduire tout le temps. L`aventurière a des limites !

Les plages des sables blancs sont jonchées de coquillages extraordinaires et la teinte de l`eau est composée d`une palette de différents bleus. Seul problème : les requins ! Ces petits poissons très dangereux ont la réputation de roder en Australie et la côte ouest n`est pas épargnée. Gares donc si le reef ne fait pas barrière de protection !

Nous traversons la région minière très active du Western Australia autour de Port Hedland pour arriver à Karijini, un des plus beaux parcs nationaux. Le parc est couvert de fleurs multicolores et nous visiterons de superbes … gorges (évidemment).

A nos snorkel ! nous arrivons à Exmouth et le fameux Ningaloo Reef, parc national marin protégé par l`Unesco. L`eau est par contre très froide car nous ne sommes encore qu`au début du printemps. Donc dure de rester plus de 20 minutes dans l`eau. Nous en profitons quand-même pour nager avec les requins-baleines. La saison (de avril à septembre) est normalement déjà terminée depuis 2 semaines mais nous avons de la chance car il y en a encore. L`excursion est chère (250$) mais ça en vaut vraiment la peine. Ces énormes requins inoffensifs sont majestueux.

Nous nous dirigeons ensuite vers Shark Bay, un autre parc national marin époustouflant. La route à travers les dunes de sables dans le parc est plein d`adrénaline. Nous avons vu 3 voitures ensablées en 2 jours. Pas nous hihi !

Nous traversons encore la superbe région de Kalbarri et le Pinnacle National Park (un peu trop touristique à mon gout), avant d`arriver à Perth. Un choc après avoir voyager 2 mois dans le bush. La ville est très grande et moderne. Les restaurants, cafés et bars sont très tendance et alternatif. Cet endroit me plait beaucoup ! Nous y resterons quelques jours afin de mettre la voiture en ordre (mécaniquement et administrativement), mais préférons rapidement reprendre le chemin du camping en allant à Margaret River plus au sud.

Cette petite ville est très agréable et située entre forets, vignes et océan. On s`y sent bien à faire les marchés, le tour des vignobles, des usines de fromage et de chocolat. Seul bémol : la météo ressemble un peu à celle de la Belgique au printemps et je commence à avoir vraiment froid à camper presque tous les soirs.

C`est la fin de notre roadtrip ! Que de souvenirs intenses en aventure ! La West Coast m`en a mis plein la vue, ça va être dure de faire mieux comme voyage mais je trouverai toujours ;) C`est aussi la fin du séjour en Australie de Jean. Son visa expire et il doit rentrer en France. Ça va être difficile de rester ici sans lui. Même si mon côté « indépendante » est content de pouvoir reprendre toutes les décisions toute seule, un lien particulier s`est tissé entre nous et il est devenu une partie importante de ma vie.

Australie : Uluru et le Red Centre

Je suis de retour à Darwin après 2 ans. Rien n`a changé sauf les gens. Certaines personnes manquent au tableau sauf l`irréductible Renaud de retour à Darwin lui aussi. Je suis contente de le retrouver, pareil a lui-même sauf ses cheveux qui ont poussés ;). Nous formons une chouette bande avec Victor, Anna, John et Erik et partons faire quelques trips a Lichtfield et Berry Springs.

Je trouve du travail comme serveuse au Convention Centre de Darwin et pour de gros évènements ponctuels comme le V8 supercars (une grosse course de voiture) ou la Darwin Cup (la course de chevaux la plus importante de l`année à Darwin ou tout le monde s`habille très chic style année 30 et dépense des fortunes dans les paris). Encore une nouvelle expérience de travail, j`adore ça ! Enfin pas le job de serveuse en lui-même, mais le fait de pouvoir participer à des évènements comme ceux-là.  J`étais à chaque fois aux premières loges, au quartier VIP. Encore un truc que j`aurais jamais fait en Belgique.

A côte de ça, je travaille dans une famille dans les quartiers chics de Darwin comme au pair. Le boulot est simple ; je m`occupe de leurs chevaux le matin (nettoyer les boxes, les entrainer et les nourrir), je range un peu la maison et m`occupe des 3 adorables petits monstres de la famille quand ils en ont besoin (très rarement). En échange, j`ai le logement gratuit et 200 dollars par semaines.  Bon deal !

Je prends le temps d`acheter un 4X4 équipé car mon projet est de descendre la côte ouest. Après 2 mois à Darwin, Jean (que j`ai rencontré en Nouvelle Calédonie) me rejoint et nous partons sur la route. Nous décidons finalement de commencer notre roadtrip par Uluru et le centre rouge. C`est loin, ça va nous couter cher en essence et j`ai peur que ce soit hyper touristique mais nous avons l`impression que c`est maintenant ou jamais. C`est un endroit mythique à ne pas manquer en Australie, alors let`s go !

J`ai une petite appréhension car c`est la première fois que je voyage en couple. Et oui, la femme forte et indépendante que je suis doit faire de la place dans sa vie à un homme ! Bon j`ai plutôt de la chance ; il fait divinement bien à manger, il te fait un super feu en moins de 2, s`y connait en voiture (utile pour un roadtrip en 4X4) et je ne parle pas du reste ... C`est la première fois qu`on s`occupe de moi comme ça, ça fait bizarre, j`ai l`impression de ramollir un peu.  Une vraie guimauve ! Mais vivre non-stop avec quelqu`un d`autre quand on n’a pas l`habitude, ça mène aussi à quelques prises de tête, c`est sûr, mais ça vaut le coup je pense !

Bref nous commençons alors notre trip par Kakadu et Lichtfield, toujours aussi beau. Puis faisons du kayak dans les gorges de Katherine. Fantastique ! En arrivant à Katherine, nous avons notre premier problème de voiture ! Mais la batterie nous lâche devant un magasin d`équipement de voiture et non au milieu du bush. Encore merci ma bonne étoile ! Nous réparons notre « Chico » , nom donné à la voiture puis repartons vers Alice Springs.

Nous passons par Mataranka et ses sources d`eau chaude. Ensuite Devil Marbles et ses rochers en forme de boule semblant venir de nulle part. Nous dormons la première nuit dans un endroit idyllique au bord d`un lac dans le village d`Elliot. Le lac est un repère de pélicans et de cormorans. Le spectacle des centaines oiseaux qui pêchent le matin est magnifique. Ce village est aussi particulier car une colonie de chauve-souris a décidé d`y élire domicile pour un certain temps. Quand elles auront mangé tout ce qu`elles pourront sur les arbres, elles repartiront vers un autre endroit. Le ranger essaie désespérément de les faire fuir mais en attendant, les voyageurs peuvent profiter du spectaculaire envol de milliers de chauves-souris tous les soirs au coucher du soleil.  Le deuxième soir, par contre, nous logeons dans un endroit tout seul au milieu du bush. C`est dans cette ambiance un peu glauque que nous regardons « Wolf Creek » pour la première fois. La bonne idée !

Arrivée à Alice Springs, je retrouve mes amis Erik et John le temps d`une soirée, puis direction Uluru dans encore 500km. Oui c`est loin ! Ça n`en finit pas ! Mais nous passons via la West Mc Donnell Range et ses gorges extraordinaires. Ensuite, le trou d`une comète vieille de 82 milliers d`année. Kings Canyon et son paysage lunaire. Enfin Uluru, cet énorme rocher au milieu du désert. C`est massif et très beau, j`avoue, mais il y a du monde ! On se dirait dans un parc d`attraction. La ballade de 10 km autour du rocher est ennuyante. On aurait bien envie de grimper dessus, il y a un chemin aménagé avec une chaine pour nous aider mais un grand signe a l`entrée nous rebute : « Site sacré, par respect ne grimpez pas ». Frustrant au possible ! A côté, le site de Kuta Tjuta est aussi à ne pas manquer. Nous nous croirons sur une autre planète. La ballade la en vaut vraiment le coup !

Nous campons dans le bush avec vue sur le rocher. Nous ne resterons que 2 nuits car il fait vraiment très froid (2 degrés la nuit). Dormir sous tente est devenu mon quotidien. Il n`y a pas de plus beau matin que de se réveiller au chant des oiseaux et au bruit du vent. Quand il ne fait pas 2 degrés évidemment ! Et ce quotidien va encore durer un petit temps. Nous nous dirigeons maintenant vers la côte ouest pour de nouvelles aventures et paysages spectaculaires.

La Nouvelle Caledonie: un petit caillou paradisiaque

Ça y est j`y suis, dans ce petit bout de paradis à l`autre bout du monde dont on entend rarement parler. Le nom fait rêver mais c`est trop loin et trop cher pour le commun des belges. J` ai de la chance (encore), je suis en Océanie pour l`année à venir et j`ai de la famille sur place.  Enfin, de la famille par alliance et que je n`ai plus vue depuis 20 ans. Que cela ne tienne, Nathalie et Philippe m`accueillent chez eux comme une reine. J`ai même eu droit à un collier de fleur à mon arrivée à l`aéroport .  Ils habitent dans le centre de Nouméa, j`ai mon petit studio et même un vélo pour me déplacer.

Je reste quelques jours à Nouméa le temps de prendre toutes les info nécessaires pour mon road trip. Je passe des moments sympas avec Stéphane, mon ami martiniquais vendeur de foie gras (ça ne s`invente pas) que j`ai rencontré dans l`avion. Les endroits chouettes ou sortir à Nouméa sont sur la baie des citrons et l`Hanse Vata, dans des bars comme la Fiesta, la Bodega, le Pop Light et les 3 brasseurs. Très chouette atmosphère, les gens sont hyper relax ici à part à la fin de la soirée quand les Kanaks sont trop bourrés et font des problèmes.

Oui alors il faut que je décrive un peu la situation ici en Nouvelle Calédonie. La population est en quelque sorte catégorisée. Il y a d`une part les "Kanaks" , les locaux de type Mélanésiens, qui vivent ici depuis toujours. Ils sont très sympas, te disent toujours bonjour sur la route, mais aussi très timides et ont un sérieux problème avec l`alcool. D`autre part, les "caldoches", les anciens colons français qui habitent sur l`ile depuis des générations, et les "metro" qui sont les français nouveaux arrivant. Ah oui et les Australiens ! Depuis quelques années, d`énormes bateaux de croisières arrivent sur l’ile déversant un flux impressionnant d`Australiens. C`est un peu l`euphorie sur les iles quand ils arrivent, car ils ont un bon portefeuille et ce sont les seules touristes à part quelques français.

Pour ce qu` y est de l`ambiance sur place, je dirais que c`est un mixte entre la France (les infrastructures, la langue, l`administration), l`Australie (la terre rouge, les paysages, la culture un peu cowboy des caldoches avec leurs gros pick-up) et l`Afrique (dans la campagne ce ne sont pas des villages mais des tribus, ils vivent dans des cases, le climat tropical).

Je commence mon roadtrip avec les enfants de Nathalie ; Laetitia et Olivier et toute leur petite famille. C`est le weekend de la Pentecôte et ils m`emmènent avec eux dans le Nord à Koumac, camper chez des amis. Après ces 3 jours, je me rends vite compte que sans voiture, c`est un peu complique de visiter ici. Je décide de prendre le bus local et faire du stop jusqu`à Koné, une « grand ville » pour y louer une voiture. Malheureusement, c`est cher de louer une voiture (40 euro par jour en moyenne) mais tout est cher ici. Si tu vas manger dans un snack, t`en as minimum pour 18 euro ton hamburger, ne parlons pas des resto ! Pour le logement, le moins cher c`est de camper (entre 8 et 15 euro la nuit). Il n`existe que 2 auberges de jeunesse de toute façon, une a Nouméa et l`autre à Poe.

L`infrastructure touristique n`est pas super bien développée car il n`y pas beaucoup de touristes. Il m`est arrivée de me retrouver toute seule dans un camping. Donc pour ceux qui détestent les endroits bondés de touristes, vous ne serez pas déçus ici !

Je commence mon trip en voiture à Koné ou je fais un vol en ULM au-dessus du cœur de Voh (célèbre photo de Yann Artus Bertand) et du lagon. C`est pas donné (près de 150 euro) mais ça vaut largement le coup ! Ils vous mettent une petite musique dans l`ULM en plus pour rendre le moment encore plus magique.

Je me rends ensuite à Hienghène. J`y vais surtout pour faire de la plongée, il parait que c`est un des meilleurs spots. En effet, je plonge dans des tunnels de Gorgones colorées, j`aperçois un requin a pointe blanche et de milliers de poissons multicolores. C`était fabuleux même si la visibilité n`était pas au top apparemment.  J`y rencontre Brian, un américain qui ne parle pas un mot de français et sans voiture. Il a quand même réussi à venir jusqu`ici avec l`aide de son google translate ! A la douane de l`aéroport, on lui a dit que c`était le 2ieme américain à être venu en Nouvelle Calédonie cette année. Pour vous dire à quel point, il y a peu de touristes ici ! Il me demande s’il peut faire un bout de chemin avec moi, évidement je dis oui et nous voilà partis sur les magnifiques routes de la côte est. Heureusement qu`il était la car j`ai réussi à crever 2 fois ;). Après mes aventures de pneus crevés, nous entendons parler d`une journée porte ouverte dans la tribu de Ny qui se trouve être sur notre chemin. Nous y faisons un stop, piqués par notre curiosité, et y restons finalement toute la journée jusqu`au Bunia (repas traditionnel) préparé par les mamans de la tribu. Au programme ; danses et musiques traditionnelles, ballade dans la tribu avec les excellentes explications de Marcelin le chef du village (enfin c`était du gros n`importe quoi en fait), apprentissage de tressage en feuille de palmiers… Mais ce fut surtout une journée exceptionnelle pour moi car j`y ai rencontré Jean, devant le stand de brochette de cerf (en prononçant le F à la fin). Ça va être le début d`une longue aventure avec lui mais ça je ne le sais pas encore. On décide de camper tous ensemble à Poe le soir avec Céline aussi, une autre voyageuse et passons une excellente soirée à jouer au billard.

Nous faisons ensemble la magnifique promenade du Domaine de Deva le lendemain, qui nous emmène au-dessus des collines de Poe avec une vue époustouflante sur le lagon. Le lendemain, ce sera au Parc des Grandes Fougères et le surlendemain, sur le Plateau de Dony. Je conseille d`ailleurs ce dernier car après une ascension de 2h, la vue du haut du plateau est à couper le souffle.

Voilà mon roadtrip sur la grande terre se termine. Direction les Iles Loyauté maintenant, a Lifu plus exactement. Jean m`y accompagne, on est inséparable maintenant!

Nous y louons pendant 5 jours une petite voiture, une kia picanto, qui a des problèmes de batterie (on devait démarrer la plupart du temps en pushstart, c`était marrant).  Ce fut 5 jours fabuleux : camping dans les cocoteraies, plongée tuba dans les aquariums naturels, plages paradisiaques juste pour nous 2, visite de la grotte la plus belle que j`ai jamais vue (imaginez une grotte que l`on doit traverser à la nage dans une eau bleue claire transparente, a l`intérieure on se croirait sous un ciel étoilé avec les reflets de l`eau, malheureusement je n`ai pas de photo)… Bref difficile de faire mieux !

Nous ne nous arrêtons pas là, et nous prenons ensuite le bateau pour l`Ile des Pins. Aussi très beau mais plus touristique et nous n`aurons pas autant de chance avec la météo. Nous y rencontrons une bande de joyeuses voyageuses françaises au camping et nous nous ferons un dernier barbecue de roi avec un poisson préparé par Jean (qu`il est doué mon Jean, et je ne vous ai pas parlé du plat de langouste qu`il m`avait préparé à Lifu).

Pour finir ce séjour en Nouvelle Calédonie, nous décidons de partir quelques jours dans le sud de l`Ile, au Parc de la Rivière Bleue. J`y avais déjà été tout au début de mon séjour toute seule et je voulais absolument y retourner faire du kayak. Ce parc est époustouflant. Le barrage a noyé le foret en contre bas et cela fait un magnifique contraste de couleurs entre la terre rouge, la rivière bleue et les arbres blancs. L`ambiance est un peu mystique. J`adore !

Il est temps pour moi de partir travailler un peu en Australie. C`est pas tout ça mais il me faut un peu de rentrée d`argent et j`ai mon 2ieme visa de travail pour l`Australie. La séparation avec Jean est difficile mais on se retrouvera plus tard…

Japon: bienvenue dans un autre monde

Après un mois passé avec ma famille et mes amis et surtout après le mariage de ma soeur qui était chargé d`émotions, dure dure de repartir sur les routes. Enfin pas si dure que ça d`un côté car c`est ma passion, mes pieds commençaient a chattouiller et j`avoue m`être un peu embêtée en Belgique à certains moments ;) !

Je vous promets des images paradisiaques pour la suite de mon périple mais avant ca, petit stop de 10 jours au Japon. Mon billet d`avion passe par là, et comme j`étais fan de Dragon Ball Z et de Sailor Moon quand j`étais petite, je décide d`aller les rencontrer. Non je rigole, les mangas et les jeux vidéos sont la dernière raison pour laquelle je viens visiter ce pays. Mais j`avoue que quand j`ai débarqué à Akihabara, le quartier de l`électronique et des mangas dans le centre de Tokyo, je pensais vraiment être dans un dessin animé. Ils sont fous ces japonais ! Et je vais vous prouvez qu`ils sont dans une bulle ici, dans un autre monde, leur monde : le Japon !

Tout d`abord, pas beaucoup parlent l`anglais, on a l`impression qu`ils en ont pas besoin, leur culture leur suffit, ils s`en foutent du reste du monde. Je ne leur en veux pas, leur culture est assez exceptionnelle. En plus ils sont hyper timides, et ça n`arrange rien à la communication.   

Ils sont ultra respectueux et courtois. Ils s`excusent pour tout, du passant qui te frôle légèrement au policier qui te demande très très gentiment de passer de l`autre côté de la route à cause des travaux.

Moi qui ai voyagé en Asie pendant près d`un an, quelle surprise quand je débarque dans la rue de ma guesthouse dans le centre de Tokyo et qu`il fait CALME ! Je ne m`attendais pas à ça en arrivant dans une mégalopole asiatique de 37 millions d`habitants. Ils sont tous en vélo, la plupart des voitures sont électriques et ils ont un système de transport impressionnant par son efficacité. J`avoue que pour être eco-friendly, ils ont tout compris.

Par contre, je trouve l`ambiance un peu froide, tout est trop parfait, tout propre partout, les gens ne sourient pas et sont tous robotisés pour aller travailler. Le travail c`est leur vie ici ! C`est sure, je ne vis pas dans le même monde qu`eux ;) Et même si l`idée m`aurait effleurée de venir vivre ici, cela n`aurait pas été possible car ils n`ont pas ma taille en magasin. Les tailles allant de XXXS (oui ça existe ici) à M (et encore c`est rare). Ben oui je fais du L ! Et je ne parle pas des pointures des chaussures !

Je reste dans les clichés avec ma vision très occidentale je sais. Mais ce paradoxe entre d`un côté, la tradition et leur ferveur populaire bouddhique ou shintoïste et de l`autre, les enseignes fluorescentes illuminant la nuit tokyoïte, me perturbe. Apparemment tout se rejoint et se mêle, une histoire de yin et de yang

Bref je pense que plusieurs vies ne suffiraient pas pour décrypter le Japon, donc mes 10 jours….

Ce que je retiens de mon séjour à Tokyo c`est ; la visite du quartier de Shibuya ou les ados au style des personnages de mangas font leur shopping, les sushi train restaurant (j`en ai bouffé du sushi !), les parcs au milieu des énormes building, le karaoké japonais (j`adore chanter en fait), le maidenbar (c`était vraiment ridicule et cher), le quartier d`Akihabara et ses enseignes lumineuses à te rendre aveugle, la cérémonie d`un mariage japonais au temple Meji Jingu (on aurait dit un enterrement plutôt) et évidement le magnifique Mont Fuji lors du festival des fleurs (bon je ne raconte pas ma galère dans les embouteillages pour arriver jusque-là).

J`ai fait de chouettes rencontres à Tokyo, 2 roumaines ultra sympa et qui parlaient un peu japonais. Très pratique! A Kyoto, j`étais la plupart du temps toute seule. Je sais, j`aime voyager toute seule, mais c`est pour rencontrer des gens, pas pour faire l`asociale ! Enfin si j`ai passé une chouette soirée avec un israélien et un couple d`autrichien mais c`était trop court à chaque fois !

Kyoto c`est plus petit, plus authentique, avec des temples grandioses un peu partout. Je ne me suis pas embêtée malgré ma solitude et j`ai bien dû marcher une dizaine de km par jours pour tout découvrir. Les photos parleront par elles-mêmes. Le film « mémoires d`une geisha » vous donnera aussi quelques idées de la ville à l`époque.

Demain je m`envole pour ma prochaine destination et pas des moindres car je vous emmène au paradis : la Nouvelle Calédonie !

La Nouvelle Zélande: Roadtrip en Terre du Milieu

Je ne sais pas si vous connaissez ce sentiment quand vous êtes sur une route tout seul avec une vue sur des km et que vous ne savez pas où vous allez?  Mon adrénaline, ma drogue, ma joie ... c'est ma liberté! Le pouvoir de décider et de changer à tout moment ma prochaine destination. Seule avec ma voiture et ma tente, j'erre de paysages grandioses en paysages encore plus grandioses, le destin étant seul maitre de mon périple.

J'avais déjà fait un tour rapide de l'île avec ma sœur mais j'avais besoin de revenir sur certains endroits plus longuement et en voir d'autres.

Je commence mon roadtrip au Mont Armstrong à 2h de route de Wanaka en direction de la côte Ouest et dors à la "Brewster hut". J'en avais entendu parlé, il parait que c'est très beau mais très dure aussi pour y arriver. Je ne serais pas déçue, le refuge ressemble à la maison du dessin animé  "La Haut" perchée au-dessus des montagnes. Féerique!
J'y loge avec 2 autres américains. Nous installons nos matelas sur la terrasse pour admirer le coucher de soleil sur la chaine de montagne et sur le glacier. Un moment très intense!
Bon j'aurais des courbatures pendant une semaine mais ça en valait la peine comme d'habitude en Nouvelle Zélande!

Je reprend la route de Haast ( une des plus belle du pays), direction Hokitika. Cette ville est la capitale du pounamu ( pierre de jade verte maorie ) et accueille une exposition permanente très originale de woodcraft sur sa plage. Et comme sur toute la côte ouest de l'île, les couchers de soleil y sont impressionnants!

Je m'arrête ensuite à Punakaiki et aux "pancake rocks". La végétation y est plus que luxuriante et donne un cachet de Jurassic Park au lieu. J'adore! Quel changement de voyager sur la côte ouest en été; les criquets et la chaleur rend cet endroit beaucoup plus attrayant qu'en hiver. 

Après quelques autostoppeurs et soirées au coin du feu, j'arrive à Takaka sur la Golden Bay située à l'extrémité nord de l'île. Mes amis de Wanaka m'avaient conseillé ce repère de vieux hippies pour son ambiance spéciale et ses plages paradisiaques. Nous ne sommes pas très loin du Parc National d'Abel Tasman qui regorge de petites plages comme en Corse. Une autre très belle plage à ne pas rater est Wharariki Beach sur le Cape Farewell. Il s'agit d'une immense plage sauvage parsemée de rochers creusés par la mer. Cerise sur le gateaux, les bébés phoques y ont élu domicile! Pour moi, c'est la plus belle plage de Nouvelle Zélande!
Nous sommes en février et je tombe en plein carnaval! Les locaux fêtent le "Mardi Bra", défilent déguisés dans la rue, font un concours du "bra" ( soutien gorge) le plus original et font la fête jusque tard dans la nuit. Mon carnaval nivellois sous la pluie ou la neige ne me manque plus après ça ;)!

Mes jambes me démangent, la rando me manque, direction Nelson Lakes pour 3 jours de marche autour du lac et dans les montagnes. Ce fut un de mes plus beau trek! La partie sur la crête entourée de lacs bleus turquoises de montagne est éblouissante! Je loge à la "Angelus Hut" avec 19 autres personnes dont des belges (première rencontre de belges!). Et encore une fois j'ai de la chance avec la météo, ce qui n'est pas courant en Nouvelle Zélande.

Ensuite, je fais un stop à Blenheim, qui attire apparemment tous les backpackers belges qui veulent travailler dans les vignes. Bref je n'y reste qu'un soir pour voir quelques compatriotes puis je me dirige vers Kaikoura, Christchurch et Akaroa. La météo n'y est pas très clémente et me limite dans mes expéditions mais c'est toujours aussi magnifique! 

C'est alors que je pars vers Arthur Pass pour rejoindre Luke, mon ami anglais rencontré dans la cattle station en Australie. Au son des cris des keas (gros perroquets vert des montagnes qui n'hésitent pas à faire un trou dans ta tente pour chercher à manger, satanés keas!), nous grimpons l'Avalanche Peak pour avoir une vue impressionnante sur la vallée et chaine de montagne. La route d'Arthur Pass est la plus belle route de Nouvelle Zélande selon moi et c'est là que plusieurs scènes du Seigneur des anneaux ont été tournées. Scène irréaliste pour moi lorsque j'aperçois un mariage kiwi au milieu d'un paysage du film.

Je fais une dernière étape au Lac Tekapo avant de retourner sur Wanaka pour vendre ma voiture et retrouver mes amis une dernière fois. Avec eux, je fais la rando du Mont Cook, plus haut sommet de Nouvelle Zélande. Ces dernières images resteront graver dans ma mémoire. C'est ma dernière semaine, je dois rentrer en Belgique pour célébrer le mariage de ma sœur et je ne pense pas revenir ici. Et jusqu'au bout la Nouvelle Zélande m'en mettra plein la vue, le décollage de Queenstown est un des plus beau de ma vie! 
 

Un petit paradis nommé Wanaka

Wanaka est une petite ville située au milieu de l`ile du sud de la Nouvelle Zélande, bien connue des locaux pour la beauté unique de ses paysages. L'ambiance très décontractée qui y règne attire tous les hippies chics et hipsters de Nouvelle Zélande, qui fuient la ville très animée de Queenstown juste à côté.  Beaucoup viennent ici en vacances d`hiver car il y a plusieurs stations de ski réputées dans la région comme Treblecone et Cardrona. L`été, la ville est le paradis des sports outdoor comme le trekking, le mountain bike, l`alpinisme, le kayak, le canyoning, skydiving ( euh oui je vais faire l'impasse sur cet épisode car oui j'ai testé le saut en parachute mais je ne m'en souviens pas car je suis tombée dans les pommes pendant le saut, ça n'arrive qu'à moi ce genre de chose! ) ... . Petit repère d'aventuriers dans l'âme, je peux vous dire que je ne me suis pas ennuyée ici! 


J`ai de la chance et trouve un travail dans un petit hôtel très rapidement. Je m`occupe du housekeeping et de la réception au Lake View Motel. Ce travail va me permettre de rester ici plus longtemps et de financer le reste de mon séjour en Nouvelle-Zélande en grande partie.


Je me crée facilement une bande d`amis, Français pour la plupart. Oui j`ai fâcheuse tendance à attirer tous les Français du coin! Le Kai , Le bar cool de Wanaka, sera notre QG et nous y passerons beaucoup de bonnes soirees en plus des barbecues au bord du lac, des climbing apéros (concept: moi je picole pendant que les autres grimpent une falaise), des apéros à la cabane (hutte en bois construite par des amis sur le camping au bord de la rivière), et j'en passe.
Je vivais dans une maison en collocation avec d`autres kiwis. La maison était vraiment super et les colloc sympas même si on n`a pas partagé plus de moments ensembles.


Etant entourée de montagnes et de paysages magnifiques, je passais tout mon temps libre à faire de la rando. Moi qui viens du plat pays, je ne suis pas habituée à grimper 1200m en une journée. Mais je suis devenue accro car plus on monte, plus les paysages sont époustouflants!


Comment vous dire à tel point c'était dure de quitter Wanaka mais après 2 mois et demi dans ce petit paradis, il était temps pour moi de mettre les voiles. Car le compteur tourne et il ne me restait plus qu'un mois en Nouvelle Zélande.  Me voila partie sur les routes de l'île du Sud avec ma superbe Subaru Forester à la conquête de nouvelles aventures et de paysages extraordinaires !

La Nouvelle Zelande: Trekking dans le Fiordland

Ma très chère sœur étant partie, il est temps pour moi de continuer cette aventure toute seule. Je me dirige vers Queenstown qui sera mon point de base pour les treks que je désire faire dans la région des Fiordland. Le trek le plus connu et apparemment le plus beau est le Milford Track mais il faut le réserver un an a l`avance ou avoir de la chance de tomber sur une annulation. Je décide de faire 2 autres tous aussi beaux et plus disponibles: le Kepler Track et le Routburn Track.

Je laisse mon gros sac a dos a Queenstown et m`équipe de mon petit sac 28L pour une semaine de trek. Oui ca parait petit mais j`ai réussi a tout caser : sac de couchage, vêtements nécessaires, savon, nourriture pour 4 jours et même petite casserole.

Mes voisines de dortoir, allant dans la même direction, me déposent au début du Kepler Track a 8h du matin. C`est parti pour 4 jours de marche et de rencontres! Ca commence même sur le parking de la Track , c`est la que je rencontre Dan, un New Yorkais de 24 ans, avec qui je passerai ces 4 jours fantastiques. Le trek fait 60km et est plutôt facile. Bon ca grimpe pendant 2h le premier jour et descend fort le deuxième mais c`est accessible a tous. La vue au sommet du Mont Luxmore et sur les crêtes sont a couper le souffle. Je pense que c`est le plus beau trek que j`ai fait jusqu'à présent. On s`en prend plein la vue pendant 2 jours. Les 2 derniers jours, on marche dans la foret dans la vallée. Pas de vue donc mais la nature est époustouflante. Il fait froid dans la hutte au sommet, on essaie de se réchauffer autour du feu tout en discutant de voyage avec les autres randonneurs. Que du bonheur! J`y rencontre aussi François et Alexia que je retrouverai plus tard. 


De retour a Te Anau, la ville d'où commence le Kepler, je m`octroie un jour de repos et visite Milford Sound en bus. On en parle beaucoup de Milford Sound! Tout le monde dit que c`est l`endroit le plus beau de l`ile. Le problème c`est qu`il y pleut a peu près 300 jours sur l`année. Et évidement ce jour la, il ne faisait pas beau. Par contre, la pluie alimente les centaines de chutes d`eau qui n`apparaissent que quand il pleut, et la brume ajoute un cote mystique au site. Donc c`était quand même très sympa.
La aussi il faudrait que j`y retourne pour y faire du kayak par beau temps ! J`ai quand même eu peur en arrivant au port pour y faire ma croisière. Il y a beaucoup de cars de touristes, on dirait qu`on arrive a Disneyland, du coup ca enlève un peu de charme au site. Mais vous ne serez pas déçu une fois sur le bateau dans le fjord! Vous aurez peut-être même la chance de voir des baleines, des phoques et des pingouins. 


Le lendemain j`enchaine pour aller sur le Routburn Track situé aussi pas très loin de Te Anau. Josh, un autre jeune américain rencontré sur le Kepler Track, m`accompagnera. Enfin américain juste de nationalité, venant d`une famille d`expat, il a grandi un peu partout dans le monde (Guatemala, Pérou, Thaïlande) mais n`a pas beaucoup vécu aux USA. Mon petit chouchou fêtera ses 19 ans la semaine d`après, il deviendra grand bientôt ;) Oui ca c`est la Nouvelle Zélande aussi, les backpackers sont plutôt jeunes ou c`est plutôt moi qui suis vieille? J`oublie souvent que j`ai déjà 30 ans ici. Je reste jeune dans ma tête, du coup tout le monde pense que j`ai 25 ans. Je sais pas si c`est une bonne chose ou pas? Je me pose quand-même souvent la question, surtout quand je sais que mes potes en Belgique ont déjà presque tous maison et 2 gamins, et moi je continue a parcourir le monde, a être libre d`aller ou je veux quand je veux et éviter les responsabilités. En tout cas j`aime cette vie et je suis heureuse, je pense que c`est le principal! 
Nous parcourons les 30 km du Routburn Track en 2 jours. C`est évidemment magnifique! Je le conseille vivement! 
 

Je rentre ensuite a Queenstown en stop pour récupérer mes affaires. Puis il me faut 2 jours pour acheter une voiture. Une Subaru Forester, petit SUV, très commun ici. Je l`ai eu pour l`équivalent de 800 euro. Je ne lui ai pas encore trouvé de nom. Je décide de partir pour Wanaka, cette petite ville pas très loin de Queenstown dont je suis tombée sous le charme quelques semaines plus tôt. Je sens que quelque chose m`attend là-bas!

La Nouvelle Zelande: Roadtrip entre soeurs sur l`Ile du Sud

L`arrivée en bateau à travers les fjords nous donne déjà un aperçu de ce qui nous attend sur l`Ile du Sud. Les paysages promettent d`être grandioses et nous ne seront pas déçues! Nous prenons aussi notre premier autostoppeur sur le chemin vers Nelson. Il y en a plein ici, c`est le meilleur moyen de voyager après le van!

Nous avons réservé notre trek à Abel Tasman au DOC de Wellington. Il s`agit d`une des 9 Great Walk de Nouvelle Zélande. Il faut normalement réserver longtemps a l`avance pendant la haute saison mais octobre est encore plutôt vide malgré le superbe temps que nous avons eu. La Nouvelle Zélande est le paradis pour marcher. Les chemins de trekking sont très bien aménagés, impossible de se perdre. Le Parc National Abel Tasman est situe sur la cote et offre un paysage similaire a celui de la Corse sauf qu`il fait très froid (un peu comme en Tasmanie)! Nous longerons la cote et traverserons les plages de sable blanc pendant 3 jours. Nous logerons dans les refuges du parc national qui sont très confortables. Enfin c`est un dortoir avec un simple petit matelas pour dormir mais c`est juste ce qu`il faut. Nous sommes contentes de pas avoir choisi l`option de dormir au camping sous tente car il fait trop froid! J`adore les trekking de plusieurs jours; on rencontre plein de gens sur le chemin, on a toute notre vie dans un petit sac pour quelques jours, on voit des paysages magnifiques et on fait du sport en même temps! Comme sur le chemin de St Jacques, je suis dans mon élément. Ces 3 jours nous ont fait un bien fou.


Direction ensuite la cote ouest vers le fameux glacier Franz Joseph. Nous roulons le long de la cote assez vite et ne prenons pas le temps de nous arrêter au Paparoa National Park. Je déteste faire ca mais il ne faisait pas beau et n`avions pas assez de temps. Mais sur le chemin la nature est grandiose, on se croirait dans le film Jurassic Park. Encore un endroit ou je désire revenir plus tard et prendre mon temps. 


Nous arrivons au glacier pour mon anniversaire! Oui j`ai eu 30 ans ce jour la! Je ne m`imaginais pas du tout fêter cette date importante au bord d`un glacier a l`autre bout du monde mais voila ma vie est une grande surprise et je trouve que ca me correspond bien finalement. Et puis le plus important c`est que j`étais en la meilleure des compagnies: ma sœur! La vallée du glacier est impressionnante mais j`avoue être un peu déçue par le glacier. Il a énormément fondu et il ne reste plus grand chose. Enfin je le compare aussi avec le grand Perito Moreno en Patagonie que j`ai eu la chance de voir il y a 2 ans. Nous marcherons aussi jusqu`au Fox Glacier un peu plus loin. Nous nous approchons plus près de la glace. Je le trouve plus chouette a visiter.


La soirée de mes 30 ans, je la passe avec mes amies les sandflies au milieu de la vallée de Haast. Heureusement que le lendemain nous arrivons dans un endroit un peu spécial qui s`appelle Wanaka. Je tombe sous le charme de cette petite ville immédiatement. Magique est le mot qui décrit cette bourgade calme située au bord du lac et des montagnes. Nous faisons une petite balade de 3h dans les environs sur Rocky Mountain. Je n`en reviens pas de la beauté des paysages. Je sens que je reviendrai ici pour y vivre quelques temps. Nous allons dans le restaurant chic de la ville pour fêter mon anniversaire. Ce fut une excellente soirée. L`ambiance dans le centre ville le soir est très sympa et décontractée. Nous n`avons malheureusement pas le temps de nous attarder ici, et nous allons a Queenstown a 1h de route. 


Queenstown, c`est tout autre chose. La ville est plus grande mais cela reste une petite ville. Il y a du monde ici et encore on est pas en haute saison. Les gens sont chics et branchés. Beaucoup de jeunes cool fan de sports extrêmes. La ville est entourée de montagnes impressionnantes et au bord d`un lac bleu-vert. C`est très beau. Mais je trouve cet endroit un peu superficiel, je ne m`y retrouve pas.


La dernière semaine de notre roadtrip a été un peu compromise par la météo. Il faisait dégueulasse partout. Nous avons bien essayé d`aller au Lac Tekapo et Mont Cook espérant une éclaircie mais nous avons eu la neige! Cette route est tellement magnifique sous le soleil, nous n`avons pas pu voir grand chose malheureusement!
Nous décidons de nous diriger vers Kaikoura ou il fait un peu meilleur et espérons aller voir les baleines. Ce fut une bonne idée, l`endroit est canon! Nous avons pu voir des dizaines de phoques et de très près mais pas de baleines, elles n`étaient pas au rendez-vous! Petit détour par Hamner Spring au retour, Il s`agit des sources d`eau chaude les mieux aménagées de l`ile. Que de bonheur de prendre un bon bain dans de l`eau a 40 degrés quand il en fait 10 dehors!


Notre dernier stop est Christchurch. Astrid prend sont avion ici. Cette ville est particulière car le centre ville a été complètement détruit en 2011 par un tremblement de terre. C`est une ambiance assez étrange, il n`y a pas grand monde dans les rues et tout est en construction. Nous pouvons cependant ressentir le dynamisme des locaux pour reconstruire leur ville et en faire la ville la plus agréable a habiter d`ici 10 ans. J`ai hâte de voir le résultat en tout cas.
Ca y est Astrid doit repartir! Mon dieu que ca va être dure de la voir s`en aller! Mais bon je suis contente aussi de reprendre ma vie de voyageuse solo! Il n`y a rien a faire j`adore ca! Une nouvelle aventure commence ;)