La Nouvelle Zelande: Roadtrip entre soeurs sur l`Ile du Nord

Me voilà partie pour la Nouvelle Zélande ! Pouvant profiter du Working Holiday Visa dans ce pays et connaissant la réputation des paysages grandioses, c`est une étape obligée pour moi ! Pendant combien de temps ? Encore une fois je n`en n`ai aucune idée ! On verra ce que le destin me propose...
Ma sœur adorée, Astrid, a droit à un mois de congé et décide de m`accompagner pour le début. Quelle bonne nouvelle, un roadtrip entre sœurs ! Cela veut dire être 24h sur 24h avec elle ; dormir, manger, marcher, tout avec elle ! On n’aura pas été aussi proche depuis longtemps ! Mais c`est génial, on en avait besoin après tout ce temps passé loin d`elle. Comme nous n`avons pas le temps de chercher une voiture car le temps lui est compté, nous louons un van.  Pour info, nous avons loué notre van avec Lucky Rentals. Ça nous est revenu à 700 NZD pour la location durant 3 semaines de Auckland à Christchurch + 700 NZD pour l`assurance (oui l`assurance est très chère). Nous étions en octobre donc en moyenne saison.

Nous arrivons à Auckland et n`y restons qu`une nuit. Nous savons que cette ville n`est pas très intéressante. Et puis on est en Nouvelle Zélande, on est pas là pour visiter des villes, mais pour grimper des volcans, faire du kayak dans les fjords, regarder le coucher de soleil sur les pics enneigés,...
Nous nous dirigeons donc rapidement vers Rotorua. Il s`agit d`une ville très connue pour son activité géothermique avec ses geysers et mares de boues bouillonnantes. Nous y passerons notre première nuit dans le van. Très froid ! Eh oui nous sommes au début du printemps mais pouvoir observer le coucher du soleil et le lever du soleil de son lit, ça vaut tout ! Nous visiterons les parcs de Te Puia et de Wai-O-Tapu puis grimperons la Rainbow Mountain pour avoir la plus belle vue de la région. 

Nous nous rendons compte que la météo en Nouvelle Zélande fait toute la beauté des paysages. Et ce n`est pas évident car la météo change tout le temps ici ! Nous essayons quand-même d`adapter notre itinéraire en fonction. Il faut absolument marcher sur le Tongariro sous le soleil ! Ce volcan est le plus impressionnant de l`ile. Il s`agit en fait du Mordor dans le Seigneur des anneaux.  Beaucoup d`endroits ont été utilisés pour le tournage de la trilogie. Oui oui tous ces paysages magnifiques du film existent bien et se trouvent Nouvelle Zélande ! Nous ne pouvons pas faire l`Alpine Crossing (fameux track qui traverse les volcans) car il y a encore trop de neige. Nous marcherons sur un track alternatif à côté du volcan jusqu`au Tama Lake. Ce chemin nous offre aussi un décor lunaire époustouflant.

Nous irons ensuite vers les grottes de Waitomo connues pour les vers luisants couvrant les parois. En effet, on se croirait sous un ciel étoilé à 20m sous terre. Nous en profiterons pour nous balader dans les prairies vertes de la région à travers ces collines si particulières qu`on se dirait au pays des Hobbits. 

L`étape suivante est le Taranaki, l`autre volcan de l`ile.  Situé sur la côte ouest, celui-ci est très capricieux car il ne fait beau qu’environ 20 % du temps. Nous avons tenté, il faisait beau au début de l`ascension. Malheureusement les nuages nous ont rattrapés et nous avons fait la marche sous un épais brouillard. Mais cela ajoutait un côté mystique, c`était sympa aussi.  Notre surprise de l`ile du Nord fut cette plage près du Taranaki, à Hawera. Nous nous sommes arrêtées là par hasard et ce fut un moment magique. La plage de sable noir presque brillant est longée par de grandes falaises. Comme un sentiment de bout du monde. On sent la force de la nature dans cet endroit. Il n`y a rien à dire, rien à faire, juste rester là à observer.

Ça y est la météo nous joue encore des tours. Il fait mauvais quasiment sur toute l`ile. Le seul endroit encore potable est Napier. Direction donc cette ville art-déco entourée de vignobles. On est un peu déçues, la ville est morte en cette période de l`année, mais nous ressentons quand-même l`ambiance particulière de la ville qui ressemble à une ville californienne des années 30.  Nous ferons un tour en vélo dans les vignes pour faire des dégustations de vin. Le paysage est magnifique, le vin très bon, notre état de conduite plus trop... non ça va on était juste un peu joyeuses 😉 

Fallait reprendre la route après ! Et quelle route ! Pendant 2 jours, jusque Wellington ce fut la tempête. Le vent était tellement fort qu`on a cru que le van allait s`envoler plusieurs fois ! On a eu quelques frayeurs !
A Wellington, nous avons pu dormir dans un lit pour la première fois. Ça fait du bien de dormir au chaud après 10 jours! On n`y passe qu`une journée, juste assez pour visiter le musée Te Papa, réserver notre trek à Abel Tasman et boire un verre avec Luke, mon ami anglais qui vit à Wellington depuis plusieurs mois. Nous prenons le ferry le lendemain matin pour l`ile du sud.
La finale de la coupe du monde de rugby se passait le matin ici, et nous étions sur le ferry à ce moment-là. Tous les kiwis étaient évidement au bar du ferry pour ne pas rater ça ! Le match commençait à 8h du matin et cette heure matinale ne leur priva pas de boire des bières pour célébrer ça ! Le rugby est une vraie religion ici comme vous savez.

 

Sur le chemin de St Jacques de Compostelle...

Durant ces 4 mois de retour en Europe, j`ai eu l`occasion de beaucoup voyager pour visiter mes amis et ma famille. Cependant les 3 dernières semaines, je ne savais pas quoi faire et je n`arrivais pas à rester en place. Il fallait que je trouve une belle rando de 2 semaines, pas trop loin et pas trop chère. J`ai tout de suite pensé à St Jacques de Compostelle. On m`en a déjà beaucoup parlé, le niveau de rando est plutôt facile, le chemin bien indiqué et apparemment on rencontre facilement des gens. 
Il y a plusieurs itinéraires possibles mais je choisis de faire la partie française à partir du Puy en Velay. Il parait que c`est la plus belle ! Je prends mon ticket de train et hop c`est parti ! Je ne sais pas vraiment combien de temps je vais marcher ni jusqu`où. C`est la première fois que je marche autant, je ne sais même pas si j`en serai capable. On verra...

Dès mon premier jour, en sortant du train je rencontre Sofia. On accroche tellement qu`on fera tout le chemin ensemble. Sofia Anna et Anne-Sophie, destin ou pas, ce fut ma plus belle rencontre ! Un peu plus tard, nous rencontrons 3 autres gais lurons, Arnaud, Roland et Charlène. Nous marcherons ensemble durant une semaine. Ce fut une semaine magique. Je n`avais plus ri comme ça depuis longtemps ! Vous savez le vieux rire gras qui sort du fond de l`estomac. Ça fait tellement du bien !
Je ne suis pas vraiment croyante et je fais ce chemin plus pour le côté rando et rencontres mais il y a quelque chose de spécial qui se dégage ici. Tous ceux qui ont fait le chemin comprendront. Les pèlerins sont en général très ouverts, très spirituels, il est donc facile d`entamer toute sorte de conversation. Ce sont principalement des personnes retraitées qui marchent le chemin, surtout sur la partie française, mais on y rencontre aussi des Australiens, des Américains, des étudiants, des familles, des jeunes trentenaires… Tous cherchent quelque chose ; une réponse, une nouvelle rencontre, assouvir un défi. On réfléchit beaucoup quand on marche et ça fait du bien. Techniquement on ne fait que mettre un pied devant l`autre, ça laisse tout le temps à notre cerveau de travailler. On est aussi démuni de tout bien matériel. Avec un sac à dos de 28L comme seule affaire personnelle, on apprend à ne plus avoir besoin de grand-chose pour vivre. 

Alors comment ça se passe pour le logement et la nourriture ? Et bien tous les jours nous estimons combien de kilomètres nous sommes capables de marcher. Généralement entre 15 et 25 km par jour. Cela dépend de la difficulté du trajet, de la météo, de notre forme physique. Nous nous donnons un village comme destination et téléphonons à une auberge de la liste que nous avons reçue de l`office du tourisme ou inscrite dans notre guide (le Dodo Miam Miam).  Une nuit coute entre 12 et 25 euro par personne. Cela dépend si le repas du soir est inclus ou pas. Il y a toujours une épicerie de village ouverte pour pouvoir faire ses courses. Parfois nous logeons dans un couvent ou chez les pères qui accueillent les pèlerins. Cela m`a permis de refaire le point sur mon catéchisme. Très intéressant, cela reste la base de ma culture.

C`est ainsi que j`aurai parcouru 300 km au total, durant 2 semaines. J`aurai traversé l`Auvergne, les plaines du Gévaudan, l`Aubrac, l`Aveyron et le Lot pour arriver à Rocamadour près de la Dordogne. Ce fut merveilleux de traverser ces petits villages perdus au milieu de la France ou l`on a parfois l`impression que le temps s`est arrêté. Nous finissions toujours nos journées au bar local pour boire une bonne Grimbergen et racuspoter les ragots du Chemin avec les autres. Quel bonheur de parler Français pour pouvoir comprendre les vieux du village !

J`ai eu de la chance, j`ai été épargnée niveau ampoules. Contrairement à d`autres qui étaient ravagés ! Le corps lui, souffre les 4 premiers jours, puis s`habitue. Mais tout est dans le mental !

Mon départ pour la Nouvelle Zélande approche. Je dois abandonner Sofia et les autres. Sofia va jusque St Jacques de Compostelle, plus que 1200 km ! Mais elle est forte ma Sofia, elle y arrivera le 16 novembre (1 mois et demi plus tard) et aura rencontré l`Amour sur le chemin en plus 😉

 

Petit stop plongée en Thailande

J'adore la Thaïlande ! Cela peut paraître bizarre pour beaucoup de voyageurs qui fuient les endroits bondés de touristes comme peuvent l`être certaines plages dans ce pays. Mais il y a toujours un coin moins envahi et les paysages sont fabuleux ! De plus, en tant que voyageurs, Bangkok est un hub, haut lieu de passage. Je dois être passée au moins 7 fois par ce pays pour aller dans un autre. Du coup, je commence à m`y sentir un peu chez moi ;)
Il y a tellement d`iles et de villages à voir, on doit revenir plusieurs fois ! J`ai voulu visiter cette fois ci les iles de Koh Phanghan et Koh Tao et en profiter pour passer mon certificat de plongée international. Après avoir déjà plongé au moins 15 fois, il était temps que je le passe !


Me voici donc à Koh Phanghan avec Sarah qui passera quelques jours avec moi. L`ile est plutôt calme et rurale. Sauf sur la côte est ou se déroule tous les mois la célèbre Full Moon Party qui rassemble tous les jeunes fêtards du monde entier. J`aurai l`occasion d`y participer, ben oui backpacker jusqu`au bout 😊.
Petit tour de l`ile en scooter pour trouver mon petit coin de paradis ou je passerai la plupart de mon temps. Je choisis Haad Salad.  J`y rencontrerai la joyeuse bande de France Plongée avec qui je passerai de très bons moments et avec qui je plongerai sur Sail Rock (un rocher entouré de milliers de poissons).  


Après 2 semaines sur Koh Phangan, je prends le ferry direction Koh Tao, paradis de la plongée selon certains, ou usine à plongée pour d`autres.  En tous cas les prix pour passer son brevet sont imbattables. Je fais de nouveau mon petit tour de l`ile en scooter pour comparer un peu les clubs de plongée. Je ne les ai pas tous fais hein, il y en a plus de 70 sur l`ile ! Mais beaucoup. Finalement c`est une tortue de mer qui m` indique le meilleur endroit pour moi. Je me promenais sur Chalok Beach, lorsque j`aperçois une tortue géante amenée au Marine Conservation Centre sur la plage. Ils l`ont retrouvée échoué sur la plage avec les poumons remplis d`eau. Elle était mal au point. En observant et en discutant avec les bénévoles qui s`occupent d`elle, je me rends compte que le centre est lié à un centre de plongée pour amateurs ou scientifiques. Le courant passe direct avec le propriétaire du club installé là depuis 15 ans (ce fut un des premiers de l`ile). Je poserai donc mes valises au New Heaven Diving School, et logerai dans un de leur bungalow vue sur la baie. Je rappelle que loger dans un bungalow vue sur la mer ne coute que 15 euro la nuit si on négocie bien ;)
C`est parti pour une semaine de plongées dont une plongée en épave et une plongée de nuit avec mon Buddy Stéphane et notre instructrice Audrey. La fine équipe !
Koh Tao est une ile faite pour les touristes occidentaux. Les thaïs n`habitent ici que pour gagner de l`argent grâce au tourisme. Culturellement l`ile n’est donc pas très intéressante mais il est vrai que la vie sous-marine est assez extraordinaire. J`espère que le tourisme ne va pas trop détruire cette biodiversité, même si c`est déjà malheureusement le cas.
Je passerai 2 semaines sur l`ile, rythmées par la plongée, les rencontres, un peu de yoga. Il est temps pour moi de rentrer en Belgique. C`est l`anniversaire de ma meilleure amie et je compte bien lui faire une surprise !

 

Bientôt 2 ans de voyage et ce n'est que le debut ...

Presque 2 ans que je suis partie faire mon tour du monde. J`avais planifié de le faire en 2 ans mais je n`ai pu visiter que l`Asie et l`Australie (et encore pas en entier) ! Quand on commence à voyager, on se rend vite compte qu`il faut prendre son temps pour ressentir l`essence du pays et puis surtout, plus on avance, plus de nombreuses destinations s`ajoutent à notre liste. Bref, mon tour du monde va durer bien plus longtemps ! Je n`ai pas de date de retour... je continue tant que j`arrive à trouver des petits boulots sur mon chemins pour renflouer le compte en banque. J`ai de la chance, je n`ai pas encore 30 ans (enfin bientôt !), je peux donc profiter des "Working Holiday Visas" qui me permettent de travailler dans les pays occidentaux et chers comme l`Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada. 
J`ai le Travel Bug, impossible pour moi de revenir vivre ma vie d`avant en Belgique. J`ai trop besoin de ce sentiment de liberté, de nouvelles rencontres tous les jours, de vivre des situations improbables dans un pays inconnu, d`échanger mes points de vue avec quelqu`un d`une autre culture pour essayer de mieux comprendre ce monde qui m`entoure. 
Il est cependant important pour moi de revenir un peu chez moi revoir mes proches, ceux qui sont ma base, mes racines.  Il faut le dire sans eux je serais incapable d`être à l`autre bout du monde dans l`inconnu.  Leur amour est ma force, sans amour on ne sait pas avancer. J`ai donc décidé de revenir en Belgique pour l`été, avant de repartir de plus belle pour ma prochaine destination : la Nouvelle Zélande.
4 mois en Europe c`est long, j`en profiterai pour faire un stop en Thaïlande, rendre visite à des amis en France, Suisse, Berlin et faire une partie du chemin de St Jacques de Compostelle.

Tasmanie: Travailler au milieu des fleurs

Voici le moment pour moi de me poser dans un chouette endroit pour renflouer un peu plus le portefeuille et vivre encore une nouvelle expérience : travailler dans une plantation de fleurs de Lys ! Tout ça grâce à mes amis Julien et Noémie qui m`ont donné le contact de Flowerdale à Wynyard. J`y resterai 2 mois et apprendrai presque tout sur ces fleurs tant appréciées des Australiens ; les différents types, comment les couper, reconnaître les bons bourgeons des mauvais, comment les assembler en bouquets.... Je ferais des milliers de bouquets de fleurs, jusqu'à 30 000 la semaine de la fête des mères. Mes collègues sont principalement des tasmaniens mais d`autres backpackers qui viennent, comme moi, aider pour la saison. 

Je logerai chez Steve et Debbie, propriétaires de "Boat Harbour Garden Cottages" petit hôtel de charme à Boat Harbour, situé à 10 min en voiture de la plantation. Il s’agit du couple le plus adorable au monde. J`avais droit à mon propre cottage en échange de quelques heures de nettoyage et jardinage.  Il s`agit d`un havre de paix au cœur d`un jardin luxuriant et multicolore. En plus, je pouvais me servir dans leur potager bio et dans leur poulailler.
Pendant mes heures libres, je partais faire des ballades dans les parcs nationaux des alentours dont Rocky Cap NP, de loin mon préféré. Ou je rejoignais Elodie qui vivait toujours avec Judith et Gavin à Beauty Point.

A mon grand bonheur, Sarah, une amie française rencontrée lors de mon travail dans la cattle station, vient me rejoindre le deuxième mois. On vivra ensemble non-stop durant 1 mois. Beaucoup de bonnes soirées autour d`une bouteille de vin à nous raconter nos histoires et à regarder les émissions de télé les plus débiles possibles. Mais oui j`avoue, on a adoré regarder "Bondi Rescue", "Tattoo Tales" ou encore "Gilmore girls" 😉.  Cela faisait du bien après une bonne journée de travail !

Il est temps pour moi de quitter l`Australie. J`ai décidé de rentrer en Belgique pour faire une surprise à ma meilleure amie pour ses 30 ans. Mes amis et la famille commencent à beaucoup me manquer après un an de voyage. Par contre je ferai un petit crochet par la Thaïlande avec Sarah. Le billet d`avion est moins cher et mon pays asiatique de cœur me manque !

Mon séjour en Tasmanie se termine par la mort de Rosie, ma voiture. Une semaine avant mon départ, le moteur casse. Pas le temps ni l`argent de la réparer. Rosie aura passé 6 mois avec moi, on aura fait un bon bout de chemin ensemble !

Tasmanie: Roadtrip à l'autre bout du monde

Nous nous envolons pour Hobart, capitale de la Tasmanie, et y louons une superbe voiture 4X4 de location (on ne s`attendait pas à autant de luxe).  Heureusement d`ailleurs car Rosie n`a pas tenu le coup à la fin de notre voyage. 5 minutes avant d`arriver chez Christie, le radiateur a surchauffé. Il faut changer le ventilateur... je le ferai en rentrant. En attendant, elle m`attend bien sagement à Melbourne.
Le Montacute Boutique Bunkhouse où nous logeons à Hobart est un petit coin de paradis à 5 min de Salamanca Square ou se trouvent tous les bons resto et pubs.Nous y retrouvons Julien et Noémie, mes amis nivellois que j`avais quittés 7 mois plus tôt à Darwin.  Par chance, ils sont aussi en Tasmanie et y travaillent.  Nous passons la journée avec eux à visiter le MONA, un musée d`art contemporain complètement fou, et le Mont Wellington. Nous les retrouverons plus tard dans notre voyage, chez eux à Wynyard.

Mo et moi, partons sur les routes de Tasmanie avec notre super 4X4 de luxe et Jacqueline, notre GPS qui ne nous indique pas toujours le bon chemin. Direction Cradle Mountain, sur la côte ouest. Il nous faut 2 jours pour y arriver, une presque panne d`essence, des milliers de moutons, une soirée autour d`un bras-zéro avec des australiens et un canadien, une rencontre avec un akita (un vrai), et une nuit sur un matelas dégonflé. Mais une fois arrivé, nous sommes tout de suite attirées par ces paysages magnifiques. Il y a tellement de chemins de randonnée, mais nous n`aurons le temps d`en faire qu` un. Il faut que je revienne ici !

Nous nous dirigeons ensuite vers Wynyard où nous rejoint Elodie, mon amie française de Cairns. Elodie a trouvé du travail ici : du worms picking (ramasser des verres de terre). Oui ça existe mais il n`y a qu`Elodie pour trouver ce genre de boulot fou. Avant de partir à la chasse aux lombrics, elle nous accompagne pour le reste de notre trip autour de la Tasmanie.

Nous visitons Stanley, campons au milieu de nulle part, et arrivons enfin sur la côte est et ses plages paradisiaques. Eau bleue et plages de sable blanc, en plus on est les seules sur les plages. Tout semble tellement pure ici. C`est beau mais il fait froid, c`est pas les 30 degrés du Queensland ! On est en pull, il fait environs 17 degrés, glagla. Wineglass Bay est la plage la plus connue. C`est le top 1 à visiter en Tasmanie selon le Lonely Planet. Ça se ressent, il y a plus de monde. Mais ça en vaut la peine.
Nous passons notre dernière nuit sous tente au bord de la plage et autour d`un super feu de camp. J`aime cet endroit et suis entourée de personnes extraordinaires, que demander de plus!
Nous passons notre dernière journée à Port Arthur, c`est là que les premiers prisonniers arrivés sur l`ile étaient retenus et travaillaient. L`endroit est un peu sinistre mais fait partie de l`histoire de la Tasmanie. En 1996, un jeune tasmanien a massacré 35 personnes et blessé 23 autres dans cet endroit touristique avant de se suicider. Je n`en avais jamais entendu parler avant, mais ce genre de tuerie suicidaire arrive vraiment partout, même en Tasmanie !

Il est temps de se dire au revoir avec Mo. C`est dure, après 3 semaines intenses, de "je t`aime à l`Andalouse" en boucle et de pâtes aux courgettes spéciale Momo. Elle dit que je n`ai pas vraiment changé, mais c`est étrange car je me sens tellement différente par rapport à avant mon voyage. Ça m`a fait du bien de pouvoir raconter toutes mes histoires et d`entendre les siennes de Belgique ! C`est plus facile quand la personne est en face de toi et qu`elle vit l`aventure avec toi. Par téléphone, je n`arrive pas à exprimer tout ce que je suis en train de vivre.

Donc voilà, je me retrouve toute seule de nouveau. Enfin presque, je ne suis jamais vraiment toute seule en Australie 😉. Elodie est là et je passe la soirée avec elle et ses nouveaux amis "Judith et Gavin", 2 tasmaniens à la retraite qui l`accueillent chez eux. Gavin était pêcheur de homard et me trouve déjà un boulot sur un bateau de pêche dans le port d`Hobart. Aah ces Tasmaniens !
Je reviens rapidement à Melbourne pour récupérer (et réparer) Rosie avant de prendre le ferry pour une nouvelle aventure dans les fleurs en Tasmanie.

Roadtrip East Coast Sydney - Melbourne : Mo et les koalas

Ça y est Mo, mon amie belge, est enfin arrivée ! C`est plus fort que nous, nous courons dans les bras l`une de l`autre à l`aéroport. Que ça fait du bien de la revoir ! Je suis toute excitée à l`idée de passer les 3 prochaines semaines en roadtrip avec elle !
Je sais que tout va bien se passer, mon karma de voyageuse est bon, j`ai trouvé un billet de 50$ devant l`Opéra la veille au milieu de la foule 😉

Nous commençons par Sydney, capitale de ce grand pays. Nous logeons à Bondi Beach, endroit stratégique car : c`est à la plage, il y a plein de surfeurs canons à mater, c`est aussi l`endroit où se tourne la célèbre série "Bondi Rescue" (téléréalité australienne genre Alerte à Malibu), il y a plein de magasins de surfs, c`est situé à 30 min du centre et surtout le parking est gratuit pour Rosie (ma voiture) ! Je conseille d`ailleurs le YHA Bondi Beachhouse.
On peut le dire, les gens sont beaux ici, bronzés et musclés ; tout le monde fait son jogging avec son chien le long de la côte ! Ils n`ont pas l`air de citadins stressés ici.
La promenade entre Bondi et Coogee Beach est vraiment superbe. Je ne m`attendais pas à ce que le paysage de cette grande ville soit aussi beau. Le lendemain nous prenons le ferry pour Manly, autre quartier situé de l`autre côté de Sydney. Cela nous permet d`avoir une vue grandiose sur l`Opéra et le pont.
Je teste évidement la scène nocturne de Sydney. Je me rends à l`"Ivy" (plus grosse boite de la ville) avec Nayiri mon amie canadienne. Mo est encore jetlaguée et préfère se reposer. Mais j`ai pas accroché du tout ! Malgré ses 5 étages et sa piscine, IMPOSSIBLE de bouger et de danser, il y avait beaucoup trop de monde. Et apparemment selon les habitués, la boite était plutôt "vide" ce jour-là ! Musique de merde et Corona à 15$ ... le Woolshed me manque !

Maintenant les choses sérieuses commencent : Mo fait connaissance avec Rosie (qu`elle conduit très bien d`ailleurs 😉) et c`est parti direction les Blue Mountains. Les chemins de randonnée à travers les gorges et le long des falaises sont magnifiques. On en prend plein la vue ! Le site le plus connu est « Tree Sisters » mais ce n`est pas le plus beau car il y a beaucoup trop de monde et cela gâche la magie du lieu. Je vous conseille le sentier de randonnée dans la falaise à Wentworth Falls, ça c`est magique ! Ou encore les promenades autour de Blackheath comme au Evans lookout. Le camping dans la Megalong Valley est gratuit.

Nous allons ensuite à Jervis Bay avec plage de sables blancs et ses wallabys partout. Pose plage ! Nous logeons au camping de Bristol Point, très bien aménagé et plein de petits perroquets multicolores nous tournent autour lors de notre repas. Ils viennent même dans nos mains. Hyams Beach est la plage la plus connue car elle possède le sable le plus blanc du monde (c`est ce qu`on dit ?). Murray`s Beach est la plus sympa pour moi car c`est là où il y a des kangourous et elle est plus calme. Mais le top du top est apparemment Honeymoon Beach, de l`autre côté de la baie. Malheureusement, elle est située dans une zone militaire donc on ne peut pas toujours y accéder, ce qui fut notre cas.

Nous avons l`intention de traverser les Alpes australiennes mais la météo étant très mauvaise, nous préférons longer la côte jusque Melbourne. Mais les orages frappent aussi la côte et impossible de planter la tente sous cette drache. Nous décidons de nous arrêter dans un motel sur la route. C`est là que nous faisons connaissance avec le coin le plus paumé d`Australie : Can River. Le pub du village fait aussi office d`hôtel miteux au-dessus. Quand nous entrons dans le pub, on sent tous les yeux rivés sur nous. Nous n`avons pas vraiment le look australien local. Mais après 10 minutes, on se fait inviter à jouer au billard avec eux. Ils sont quand-même sympas ces australiens !

Nous traversons Melbourne pour faire la Great Ocean Road. Nous rencontrons plein de koalas sur le Cap Otway. Ils sont partout, il y en a même qui se promènent sur la route. Mais ils ne sont pas les seules à envahir la côte, je parle des chinois ! La Great Ocean Road est apparemment une destination prisée pour eux ! 
Après une journée de shopping dans les Outlet de surf de Torquay, nous arrivons à Melbourne ! Nous sommes accueillies chez Christie et Andrew. Christie est la fille de Jerry, ex-collègue de mon père et ami de la famille. Il venait souvent en Belgique quand j`étais petite. C`est émouvant de le revoir. Nous sommes accueillies comme des reines, et nous avons un vrai lit, on est contente 😉
Je passe la première soirée avec Elodie et ses amis à St Kilda. Encore une fois il faut que je découvre la scène nocturne de la ville. Et c`est plutôt concluant cette fois ci. Ils s`agit de petits bars/boites avec de la musique électro pas commerciale. Les gens sont cool et fashion. Les garçons ont tous la barbe du hipster. J`aime beaucoup l`ambiance !
La journée Christie et Andrew nous font visiter la ville en voiture et à pied. Nous tombons bien, c`est le Nouvel An chinois, et Chinatown est important ici. Les dragons géants inondent les rues au son des pétards. Apparemment il y a des évènements toutes les semaines ici. Des festivals en tout genre : art, musique, sport, tradition, food, ... On ne s`embête pas à Melbourne et cette ville semble l`endroit rêvé pour habiter.
Nous n`y restons malheureusement que 3 jours. Nous avons prévu de visiter la Tasmanie, dernière étape du voyage pour Morgane.

Roadtrip East Coast Cairns - Sydney: sea, surf and sun!

Me voilà sur la route avec ma Rosie. Je rappelle que j'ai acheté une voiture à Cairns. Une Hyundai Lantra bleue que j 'ai nommée "Rosie" (tout le monde donne des noms a sa voiture ici). C'est tellement plus simple pour voyager en Australie et c'est le moyen le plus économique. Elle ne m'a coûté que 1600 dollars plus 500 dollars de frais chez le garagiste. De plus j`espère pouvoir la revendre facilement lors de mon départ, beaucoup de backpackers recherchent des voitures de ce style.

Je ne voyage pas toute seule non plus, durant mon roadtrip plusieurs personnes m'ont accompagnée. Mon premier travelmate fut le plus cocasse, j'ai nommé Robert un canadien de 61 ans ! Robert est un sacré personnage. Toujours le premier à faire la fête, à danser et à picoler, Robert n'aime pas les vieux, il les trouve ennuyeux à toujours se plaindre de leurs problèmes de santé. Robert, ancien conducteur du fameux "Rocky Mountaineer train" à la retraite, fuit l'hiver canadien chaque année et voyage à travers l'Asie et l'Océanie. Il était à l'hostel ou je travaillais à Cairns et cherchait un lift vers le sud. Nous rejoindrons à chaque étape notre bande d'amis qui voyage en bus : Melody, Michel, Thomas et Steffen.

Premier arrêt : Magnetic Island. Ile très calme qui ressemble un peu à la Sicile et ou on peut voir facilement les koalas dans la nature. J'en ai vu 3 !

Ensuite je me dirige vers Airlie Beach pour une croisière dans les Whitesundays réputés pour avoir la plus belle plage d'Australie et l'une des plus belle au monde. C`est vrai que la plage est magnifique, sable blanc et mer turquoise mais j'avoue que les Whitesundays n'ont rien d'extraordinaire quand on a déjà voyagé en Asie. Perso j'ai trouvé la plage de Koh Rong au Cambodge plus jolie mais cette croisière est quand même un moment magique à ne pas manquer. Kayak avec les tortues, plongée avec les raies et coucher de soleil époustouflant. 

Direction le sud et la plage calme de Agnes Water. Je m'y pose 4 jours, plage, matage de surfeurs, et feu sur la plage au programme. C`est ici qu`on trouve les cours de surf les moins chers : 17 $ pour apprendre à surfer.

Je décide de rejoindre Noosa directement pour rejoindre Melody pour une dernière soirée. La plage et l'océan de cette station un peu huppée sont magnifiques.

Vient le moment de faire mon tour à Fraser Island. J'en ai entendu parler et j'imagine cette ile très touristique comme les Whitesundays car le seul moyen de la visiter est en faisant un "tour organisé" ou en ayant son propre 4X4, ce qui n’est pas mon cas.  Mais ce fut une belle surprise. J'ai fait un tour de 3 jours avec Pippies, que je recommande vivement. Le guide, la météo, le groupe mais surtout la beauté de l'ile ont fait de cette excursion mon highlight de la côte est. Fraser, ce sont des plages énormes, un lac bleu turquoise, des forêts tropicales primitives, des dunes à perte de vue, et des rivières d'une pureté incroyable. Nous étions toujours les seuls sur tous les sites à voir, nous logions dans un camping au bord de la plage qui me rappelait le temps des camps scouts et conduisions à tour de rôle les 4x4 sur l'ile. Cet endroit m'a beaucoup marqué.

Je descends ensuite vers Brisbane avec Dor, un backpacker Israelien que je rencontre sur Fraser. Je n'y reste qu'une nuit. Pour moi c'est suffisant, je ne suis pas une grande fan des villes et cette ville n'a rien d'exceptionnel.

Mon dernier stop avant Sydney sera Byron Bay, la Mecque des surfeurs et des hippies en Australie. Je m'installe dans la "jungle" (le camping de l'Art Factory, backpack des jeunes cool hippies) pour une semaine. C'est un endroit très atypique. Les gens qui vivent dans ce camping y sont depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois ou même plusieurs années (le record est 7 ans). Les gens sont vraiment dans leur monde et pas toujours très ouverts aux autres je trouve. Ils restent beaucoup entre eux dans un cercle un peu fermé. Mais j'y passe un excellent moment avec mes voisins de tente : Massimo, Marco, Sander et bangbang. On ne s'embête pas à Byron, il y a pas mal de choses à faire (à part faire la fête 😉): plage, shopping, surf, visite des environs et ses waterfalls, visite de la brasserie locale et petit tour a Nimbin pour acheter ses fameux cookies qui font rigoler 😉 Bref la vie n'est pas trop dure à Byron!

Michel, un ami allemand me rejoint et nous descendons sur Sydney en passant par quelques magnifiques endroits comme Anna Bay et Crowdy Bay pour camper.

J'ai déjà parcouru pas mal de chemin depuis Cairns et j'attends maintenant Morgane, une amie de Belgique pour continuer mon roadtrip de Sydney vers Melbourne. Je suis impatiente de la voir, j'ai tellement de choses à lui raconter que je ne peux pas faire via email ou Skype! Il est impossible de décrire tout ce que je vis ici par internet, c'est trop de rencontres, d'émotions, de réflexions, de sensations fortes... Je ne m'attendais pas à ce que l'Australie m'apporte tant de chose et ça va être bien de pouvoir en parler.