Inde : première approche avec Varanasi

Nous voici arrivés en Inde!  Et quel pays!
Nous avions beaucoup d'a priori sur ce pays et on nous avait mis en garde sur plein de choses: le choc culturel, la tourista, le trafic, le bruit, les mendiants, les viols,...mais on nous avait aussi décrit le Taj Mahal, les saveurs, les palais...et bien voilà je peux enfin vérifier par moi-meme et émettre mon opinion!
Nous avons commencé notre périple à Varanasi. Notre arrivée fut déjà un peu chaotique. Après un vol entre Katmandou et Varanasi de 45 minutes, nous avons mis 2 heures pour rejoindre notre Guesthouse. Le trafic était vraiment insupportable, c'est le pire endroit que j'ai vu au monde pour ça (pire que Kampala!). Tout est plus difficile en Inde et c'est vrai!
Heureusement nous avions une chouette guesthouse située au calme et avec une vue imprenable sur les Ghats (endroits où on brule les morts). Il est important d'avoir un bon hotel calme à Varanasi. La ville est tellement harassante que en fin de journée et meme mi journée, on a besoin d'un havre de paix pour se détendre.
Varanasi est un haut lieu pour la religion hindoue car elle est située au bord du Gange. Les hindous viennent de partout dans le pays faire un pélerinage pour se purifier dans la "Mother Ganga". Surtout si ils sentent leur fin venir, ils veulent venir mourir ici et se faire bruler sur les Ghats.
Tous les matins, les hindous viennent se baigner dans le Gange suivant tout un rituel et prier. Le soir une cérémonie est célébrée par les Brahmanes (la plus haute caste en Inde, ceux qui ont accès aux textes sacrés).
Voir cette ferveur religieuse est impressionnant et vraiment prenant!
Ce qui est difficile aussi en Inde c'est la pauvreté. Ca y est, ce n'est plus un reportage d'envoyé spécial, c'est la réalité! Les enfants mendiants qui sniffent de l'alcool et qui passe leur journée dans les poubelles, les lépreux qui vous tirent la manche pour quelques roupies,  les milliers de rats dans les gares, les cafards gros presque comme ma main, les chiens couverts de pus et estropiés. J'essaie de fermer les yeux sur tout ça, comme le font les autres indiens. Est-ce le bon comportement? Marc et Sophie ont plus de mal à ignorer tout ça. Ils achètent des bananes et du coca aux enfants et caressent les chiens.
Nous avons ensuite testé le train de nuit entre Varanasi et Delhi, une aventure! Le train avait évidement du retard: 8h au total. Nous avons attendu dans la gare la nuit entourés de cafards et de rats. Le trajet a duré 16h. Mais nous étions en première classe et avions une cabine pour nous 3, petit point positif!
C'est assez étrange mais malgré cette réalité difficile de l'Inde, j'adore ce pays! Il y a une ambiance tellement particulière, tous mes sens sont en éveil!
Delhi est complètement différente de Varanasi. Mais ça c'est pour le prochain épisode!